Trottinette © Tim Douet

Lyon : autant de piétons tués que d'automobilistes sur la route en 2019

La préfecture a tiré la sonnette d'alarme ce mardi en réunissant l'ensemble des acteurs de la sécurité et des transports alors que déjà 15 personnes sont décédées sur les routes cette année dans le Rhône, dont autant de piétons que d'automobilistes.

David Clavière, le préfet délégué à la sécurité a organisé une réunion avec les différentes collectivités (ville de Lyon et métropole) et les acteurs de la mobilité à Lyon (Sytral, Keolis, entreprises de location de trottinettes) après le décès de plusieurs piétons depuis le début de l'année. Il faut dire que les chiffres sont mauvais. “15 personnes sont décédées lors d'un accident de la route en 2019 dont autant de piétons que d'automobilistes”, a précisé le préfet délégué. Une hausse des accidents qui intervient après une année 2018 mauvaise sur les routes du Rhône où 59 personnes sont décédées. C'est face à ces mauvais chiffres que la préfecture a organisé la réunion qui a eu lieu ce jour. “La sécurité routière n'est pas une science exacte. Cela dépend surtout de comportements individuels. Notamment sur partage de la route”, a expliqué M.Clavière.

Partager l’espace public

Ce dernier a notamment insisté sur “le partage de l'espace public”. “La rue devient un espace complexe ou les différents modes de locomotion posent des difficultés (notamment les trottinettes électriques, NdlR). À ce titre. Nous devons anticiper les conséquences de nouveaux modes de transport. Il ne s'agit pas de réduire leur développement parce qu’ils contribuent à se déplacer de manière plus écoresponsable. Toute fois, leur usage doit être encadré, car leurs utilisateurs sont vulnérables”, a-t-il ajouté. Le préfet délégué a aussi rappelé la nécessité du “port du casque et de l’usage des pistes cyclables à une allure modérée. Les modes doux doivent respecter le Code de la route parce que quand ils ne le font pas, cela n'incite pas les autres modes de transport à le faire”, a-t-il déclaré. À Lyon on compte environ 3000 trottinettes en libre service et 4000 Vélo'v à la location, selon Jean-Yves Sécheresse, l'adjoint en charge de la sécurité à la ville de Lyon.

119 personnes écrouées en 2018

Le préfet délégué a annoncé un renfort des forces de l'ordre concernant les contrôles des automobilistes et des cyclistes. “Les personnes arrêtées devront participer à un petit stage de prévention sur place. S'ils refusent, ils devront payer la contravention”, a indiqué le représentant de l'État. Les points de contrôles pour les tests d'alcoolémie et de stupéfiants vont aussi être multipliés. L'an passé dans la métropole de Lyon, parmi les infractions routières constatées, 533 concernaient des sens interdits, 5072 l'usage du téléphone au volant, 3363 la conduite sans permis et 1482 la conduite sans assurance. En tout, il y a eu 4320 immobilisations de véhicules et 515 retraits de permis. Sur les 3608 procédures délictuelles engagées, 119 personnes ont été placées en rétention.

Vélos, auto, piétons à Lyon  : la jungle urbaine

3 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 19 mars 2019

    Quel est le détail pour les piétons tués ?
    Ils sont tués par qui et dans quelle condition ?
    Le partage de la route ?
    Oui, à condition que l'Etat commence par faire son travail en ayant des lois précises sur l'usage de la trottinette, qu'il respecte la création de pistes cyclables qui ne soient pas placés n'importe où, ou dangereuses, etc.

  2. Stève Resbeut - 19 mars 2019

    C'est clair qu'en centre ville ça devient de plus en plus la jungle!
    Entre les vélos, les vélos électriques, les trottinettes et les roues gyroscopiques sur les pistes cyclables, les routes et les trottoirs ça devient l'enfer!
    Je parle pas des livreurs de junkfood qui ont abandonné le vélo et sont désormais tous en scooters mais continuent de griller les feux et remonter des routes en sens interdit!
    Puisque les gens qui sont passés en mode "doux" n'ont aucun esprit du "Vivre ensemble" il est temps que l'on fasse de la répression et l'idée du stage de sensibilisation ou contravention est une excellente initiative avant de connaitre une hécatombe de blessés !

    1. Abolition_de_la_monnaie - 19 mars 2019

      Vous avez oublié les voitures mal garées, les automobilistes qui téléphonent, etc ! 😉

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut