Arménie

Lyon : 600 Arméniens réclament la fin des combats au Haut-Karabakh

Plusieurs centaines d'Arméniens se sont rassemblées ce jeudi 8 octobre devant le consulat turc de Lyon pour dénoncer l'ingérence de la Turquie dans le conflit armé au Haut-Karabakh qui oppose l'Arménie et l'Azerbaïdjan depuis fin septembre.

600 Arméniens se sont rassemblés ce jeudi 8 octobre devant le consulat de Turquie, dans le 6e arrondissement de Lyon. Pendant plus de deux heures, ils ont dénoncé l'ingérence turque dans le conflit armé au Haut-Karabakh. Ils réclament l'intervention du président de la République française, Emmanuel Macron, et l'arrêt des combats.

Le Haut-Karabagh, connu aussi comme la République d'Artsakh, est un territoire arménien de part ses habitants, sa culture et son histoire. Mais au regard du droit international, il appartient à l'Azerbaïdjan, ce que contestent fortement les habitants. De 1988 à 1994, une guerre avait déjà opposé l'Arménie et l'Azerbaïdjan au sujet de ce territoire. Après plusieurs mois de tensions, un nouveau conflit a éclaté le 27 septembre dernier entre les forces arméniennes et azéries. La Turquie soutient l'Azerbaïdjan dans le conflit en lui envoyant des renforts humains. Le 2 octobre dernier, le président de la République française, Emmanuel Macron, a accusé le pays d'envoyer au Haut-Karabakh "des groupes djihadistes" en provenance de Syrie.

D'après le décompte officiel, les affrontements ont déjà fait entre 300 et 400 morts, dont une cinquantaine de civils. Stepanakert, la capitale du Haut-Karabakh, a été bombardée ainsi que de nombreuses villes et villages. La moitié de la population du Haut-Karabagh a dû fuir ailleurs, principalement à Erevan, la capitale arménienne.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut