@AFP

Lyon : 2e tour le 28 juin, quelles alliances désormais à la Métropole de Lyon ?

Comme à Lyon, les écologistes sont arrivés largement en tête du 1er tour, le 15 mars dernier, pour l'élection à la Métropole de Lyon. Le deuxième tour est prévu le 28 juin. Les futures alliances pourraient être déterminantes. Et différentes de celles qui se tramaient juste après le 15 mars ?

Trois mois et demi après le 1er, coronavirus oblige, le gouvernement a fixé le 2e tour des municipales le dimanche 28 juin, trois mois et demi après le 1er (le dimanche 15 mars). A Lyon, il y aura donc le 2e tour des municipales et le 2e tour des métropolitaines le 28 juin.

1,4M d’habitants, 59 communes, la Métropole de Lyon est depuis 2015 une collectivité territoriale. Comme un département ou une région. Avant, c’était le Grand Lyon. Encore plus avant, la COURLY. Elle regroupe 59 communes. En 2015, le Grand Lyon a absorbé les compétences du département du Rhône sur son territoire pour devenir la Métropole de Lyon. La Métropole a donc des pouvoirs plus élargis depuis. C’est une élection qui déclenche de vives passions.

14 circonscriptions, 150 conseillers à élire

150 conseillers métropolitains sont à élire le 28 juin dans 14 circonscriptions. Au 1er tour, les écologistes sont arrivés en tête dans 8 circonscriptions sur 14, la droite dans 4, la liste d'union de la gauche dans 1 et la liste soutenant le président sortant David Kimelfeld dans 1. Gérard Collomb, le maire de Lyon, candidat à la présidence de Métropole, n'a vu aucune de ses listes arriver en tête.

Pour le 2e tour, le 28 juin, le jeu des alliances va être déterminant. Et elles pourraient être différentes de celles qui se tramaient le 15 mars, avec un Collomb assez proche de la droite de François-Noël Buffet et Kimelfeld plus proche des écologistes de Bruno Bernard.

L'alliance Collomb - Kimelfeld toujours improbable

Désormais, les cartes sont rabattues. Les alliances aussi ? Sur France 3, Gérard Collomb a ouvert la porte à son ancien allié David Kimelfeld. "Soit on arrive à faire une alliance et à reconstituer la majorité qui existait par le passé, et on aura une chance de gagner les municipales et les métropolitaines, soit on part tous séparés et on perdra. Chacun maintenant a les résultats du 1er tour et chacun voit qu’il a besoin de l’autre pour pouvoir gagner. Ces résultats appellent à être raisonnable", explique l'actuel maire de Lyon.

Mais un rapprochement Collomb-Kimelfeld avant le 2e tour apparaît improbable. "Il (Collomb) parle tout seul dans son coin. Les discussions n'ont pas eu lieu, on n'a pas eu un seul contact, et on ne discutera pas ce week-end", a retoqué le président de la Métropole, toujours sur France 3.

Les écologistes, arrivés largement en tête au 1er tour, avaient entamé des discussions avec la gauche unie de Renaud Payre (PS, PC, Générations, Manufacture de la Cité). Reste aussi à connaître la position de Nathalie Perrin-Gilbert (soutenue par la France Insoumise), qui avait notamment dépassé la barre des 10 % à Lyon.

Affaire et alliances à suivre.

Retrouvez tous les résultats ici dans les 14 circonscriptions de la Métropole de Lyon

6 commentaires
  1. ola2lyon - 23 mai 2020

    Tous sauf Collomb, ce vieux monsieur aux petites épaules, nous coûte un bras avec ses cadeaux à 160 millions d'euros pour 17km de voies de tram privée servant . Sans compter sur l'instauration sous le tapis, de l'islam politique dans les boîtes privées ayant délégation de service public. Par le biais, par exemple de F. Bouzerda, élue du Sytral.

  2. Jol - 23 mai 2020

    On a besoin d'écologie mais pas d'intégrisme...

    Les jeunes générations croient que les plus agés ne sont pas motivés par l'ecologie,
    mais en fait c'est l les gueguerres entre ecolos qui ont empêché ceux ci d'etre élus.
    Ont ils changé? pas certain au vu de certaines de leurs alliances.

    Je prefererai donc la copie: Kimelfeld à l'original .....

  3. Jol - 24 mai 2020

    question relative au 2d tour le 28 juin:
    ils vont les trouver ou les assesseurs ?
    dejà an mars ca vait été difficile ....

  4. JANUS - 24 mai 2020

    L'alliance avec l'abstention. Oui !

  5. Erik69 - 24 mai 2020

    Ce n'est pas un écolo khmer vert de gauche qu'il faut dans cette agglomération, mais un vrai maire de droite autoritaire et qui la nettoie de toute cette délinquance issue de l'immigration massive planifiée par gauche depuis tant d'années.

    1. Abolition_de_la_monnaie - 25 mai 2020

      Ce n'est pas un maire Khmer Pollueur dont Lyon a besoin. Leur monde est insupportable, bruyant, pollueur, tueur. Et l'imposition de leur terreur doit prendre fin.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut