Parc de Gerland illustration

Lyon : 24 millions d’euros investis dans les espaces verts d’ici 2020

Georges Képénékian, le maire de Lyon, a annoncé mercredi 23 mai qu’il souhaitait investir 23,6 millions d’euros dans les espaces verts, d’ici la fin de son mandat en 2020.

Hier, le maire de la ville, Georges Képénékian, a dévoilé son vœu d’investir près de 24 millions d’euros dans les espaces verts en deux ans, avant les prochaines élections municipales. Il a également évoqué plusieurs projets, comme par exemple la rénovation complète des serres du jardin botanique de Lyon, ou encore la création du Parc du Champ, qui devrait être ouvert au public à partir de 2021.

Depuis 2014, plusieurs gros projets ont été aboutis concernant les espaces verts, tels la rénovation du Parc de Gerland (Lyon 7e), la création du Parc Blandan (Lyon 7e), ainsi que du Parc du Zénith (Lyon 3e). Mais en prenant la décision d’investir 23,6 millions d’ici 2020, Georges Képénékian montre une volonté forte d’aménager durablement le territoire. "C’est un engagement volontaire" déclare-t-il selon Lyon Mag.

Un maillage vert plus fort pour la ville de Lyon

La ville a choisi de rénover et créer plusieurs zones vertes. Au Parc de la Tête d’Or (Lyon 6e), un nouvel espace "Forêts d’Asie" sera aménagé. Un Parc promenade Elise Rivet sera créé dans le 5e, ainsi qu’un Parc des Trembles dans le 9e, et un jardin public Square Boisard/Gambetta dans le 3e. Mais la ville a aussi décidé de miser sur la rénovation de plusieurs espaces, comme le Clos du Jouve (Lyon 4e), ou du Jardin Parmentier (Lyon 7e). "La stratégie nature de la Ville a trouvé un terrain d’intervention intéressant dans le cadre de la révision du Plan Local d’Urbanisme, écrit l’administration lyonnaise dans un communiqué. Il s’agit d’équilibrer minéral et végétal, et de créer une trame verte utile à la biodiversité et accessible à tous". Alors que tous les ans, 10 % des espaces verts de Lyon sont réaménagés, on peut imaginer qu’au vu des nouveaux investissements de la ville, une plus vaste partie de ces derniers seront touchés.

Les espaces verts remis à neuf pour favoriser la santé des Lyonnais

Le maire de Lyon souhaite notamment investir dans les espaces verts pour améliorer la santé des habitants de la ville. "Le rapport à la nature est essentiel pour le corps et l’esprit", indique-t-il. Selon Lyon Mag, pour Sophie Pamiès, directrice de l’égologie urbaine à la Ville de Lyon, "le niveau de santé physique des citoyens augmente suivant leur proximité avec des espaces verts. D’où la volonté d’offrir à Lyon un minimum d’espaces verts dans un rayon maximum de 300 mètres". Les bénéfices associés à l’aménagement ne sont pas exclusivement sanitaires, mais aussi écologiques, culturels, sociaux, ou encore climatiques. De fait, l’administration de la ville a choisi de renforcer le "maillage vert" de Lyon, afin de préserver la biodiversité, et d’améliorer le bien-être de ses habitants.

Grâce aux différents projets qui se sont épanouis dans la ville depuis les quatre dernières années, Lyon a été la première ville à se voir attribuer le label "ville fleurie". Notons que sur une superficie de 1 800 hectares d’espaces verts dans la capitale des Gaules, les habitants bénéficient chacun en moyenne 38 mètres carré. "C’est une fierté d’être reconnus, mais c’est aussi un challenge à relever", explique Georges Képénékian. Les Lyonnais pourront a priori rapidement bénéficier de ces investissements, dans une ville à la figure toujours plus verte.

à lire également
ENTRETIEN – De retour du ministère de la Transition écologique et solidaire où il a présenté la future zone interdite à certains véhicules polluants, David Kimelfeld a répondu aux questions de Lyon Capitale. Le président de la métropole dévoile ses grandes orientations, plaçant le réchauffement climatique, la qualité de vie et le social au cœur des enjeux. Sa réaction au retour de Gérard Collomb ? “Il n’y a aucune raison qu’on ne travaille pas ensemble.”
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut