Métro de Lyon – Mars 2019 © Antoine Merlet
© Antoine Merlet

Lyon 2020 : Kimelfeld veut baisser le prix de l'abonnement TCL

La campagne pour les élections municipales et métropolitaines de 2020 est bien lancée à Lyon, tout comme les promesses. Le candidat David Kimelfeld souhaite ainsi baisser le prix de l'abonnement TCL, dans un contexte où le réseau est de plus en plus saturé et semble parfois ne plus pouvoir répondre à la demande.

Ainsi vient le temps des promesses de campagne pour les élections municipales et métropolitaines de Lyon. Dans une interview donnée à l’hebdomadaire Tribune de Lyon, le président de la métropole David Kimelfeld souhaite "proposer une offre de transports plus attrayante en baissant de 20 % l'ensemble des abonnements TCL". Des propos qu'il conditionne néanmoins "il faudra bien sûr que le Sytral travaille cette proposition, car je ne suis pas le seul à décider". David Kimelfeld soulève également la question de la gratuité du réseau pour les moins de 11 ans. Début mai, le candidat de la droite, Étienne Blanc, avait proposé lui aussi une baisse de 30 % des abonnements annuels mensualisés (11 mois payés, un offert), séniors et jeunes, ainsi que la gratuité pour les moins de 11 ans (lire ici).

David Kimelfeld explique ainsi qu'il est possible de baisser les tarifs de 20 % grâce à la "situation financière du Sytral tout en ayant une capacité d'investissement de 2 milliards d'euros sur le prochain mandat. Il faut investir plus pour le Sytral et qu'il emprunte un peu plus pour que son budget soit plus important", confie-t-il à nos confrères. L'élu veut aussi "développer davantage les mobilités qui sont de véritables vecteurs d'insertion". Dans ce sens, il s'était déjà prononcé en faveur de l'arrivée du tramway à Vaulx-en-Velin dans le quartier du Mas du Taureau.

Mais David Kimelfeld comme Étienne Blanc ne soulèvent pas la question actuelle d'un réseau TCL qui semble de plus en plus incapable de répondre à la demande sur les lignes déjà existantes. Les renforts déployés depuis la fin de l'année ont déjà été pris d'assaut et le plan avenir métro, déjà ambitieux sur l'augmentation des capacités, ne pourrait pas suffire au final dans un contexte où l'utilisation de la voiture baisse, au profit des transports en commun et de la pratique vélo (lire ici). Alors que certains veulent baisser le prix de l'abonnement métro, chose louable, l'urgence semble aujourd'hui sur la capacité de répondre à une demande toujours plus forte et le risque de voir certains usagers se détourner des TCL, faute de service rendu jugé satisfaisant.

 

Lyon  : Blanc veut baisser l'abonnement TCL, promesse impossible  ?

à lire également
Métro de Lyon – Mars 2019 © Antoine Merlet
Tandis que le nombre de voyageurs sur le réseau TCL continue sur sa forte progression, celui des vols à la tire connaît lui aussi une augmentation. Patrick Aujogue, directeur sécurité chez Keolis Lyon, fait le point sur la situation actuelle.
2 commentaires
  1. JANUS - 22 mai 2019

    La facture va s'alourdir pour les comptes de la métropole.

  2. Bernard Girard - 22 mai 2019

    Bonjour

    " l'urgence semble aujourd'hui sur la capacité de répondre à une demande toujours plus forte et le risque de voir certains usagers se détourner des TCL, faute de service rendu jugé satisfaisant." écrivez vous Mr Deligia.

    En somme : "S'il continue à y avoir autant de monde, plus personne ne va venir" ? Je plaisante...

    Mais indiscutablement, la campagne électorale a commencé, et "demain on rase gratis".

    La capacité future du SYTRAL, on la trouve exposée dans le Débat d'Orientation Budgétaire - délibération N° 18-046 du 16//11/2018 ici :
    http://www.sytral.fr/ip/3/op/a.DEL_DATESEANCE+desc%2C+numero+desc/cp/fa9f1cb1f3f520939732/mp/20/491-deliberations.htm#p
    ( les tableaux des 4 ou 5 dernières pages)

    Si le SYTRAL baisse les prix des billets et abonnements, il construira encore moins d'équipements qu'envisagé, renouvellera moins les bus, et les TC deviendront de moins en moins confortables.
    Ce n'est pas ainsi qu'on va convaincre les CSP ++ de laisser tomber 4x4 et limousines pour venir prendre des transports publics vieillissants et bondés.

    Et si la Métropole décide pour compenser de donner plus de subventions au SYTRAL, inversant donc radicalement la politique qu'elle suit depuis bientôt 10 ans, il lui faudra bien trouver cet argent quelque part, en sacrifiant d'autres postes de dépenses.

    Remarquez que si ça doit se faire aux dépens de l'anneau des sciences, je n'en serais pas mécontent.
    Mais rien n'est sûr : des choses plus utiles risquent d'être sacrifiées.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut