Lyon 2 menace Lyon Capitale de 3 procès

En cause ? Pas directement l'article, mais les commentaires qu'il a suscités et qui ont pour certains provoqué l'ire du président de Lyon 2. Ce dernier nous a donc intimé de "retirer immédiatement" trois d'entre-eux, faute de quoi il engagerait "trois actions au moins" contre nous, pour "diffamation", "injure" et "dénigrement", "le tout étant aggravé par le fait que ces commentaires concernent un fonctionnaire public chargé d'une mission de service public".

Que disent ces commentaires ? Rien de très virulent. "Canard Déchaîné" estime que "durant cette crise, Mr Christin n'aura pas fait la preuve de sa compétence". Un "employeur" explique que, vu "ce qui se passe à Lyon 2", il est "maintenant convaincu que l'enseignement et la formation y sont de mauvaise qualité". Et enfin "Ancien de Lyon 3" interroge : "Que n'aurait-on dit si de telles choses s'étaient produites dans l'enceinte de Lyon 3 ? Un tas de belles âmes (...) aurait alerté l'opinion contre les méthodes fascistes de cette université d'Extrême-droite. Lyon 2 étant présupposée de gauche, il peut s'y produire n'importe quoi et certains étudiants se retrouver placardés sur les murs pour être soumis à la vindicte publique. C'est écœurant." Et de conclure qu'il juge "indigne" le comportement du président de Lyon 2. On peut être d'accord ou pas avec ces commentaires. Mais ils nous semblent relever de la plus élémentaire liberté d'expression et du nécessaire débat démocratique. Lyon Capitale a donc naturellement refusé de les faire retirer.

L'intégralité des trois commentaires :

"En tout cas,durant cette crise,Mr Christin n'aura pas fait la preuve de sa compétence. Et je comprends pourquoi les anti-blocages ont préféré déposé un recours.Mr Christin cautionne les blocages et il ne faudra pas s'étonner si les anti-blocages durcissent leur mouvement.En tout cas,j'invite tous les lycéens qui souhaîtent étudier dans des conditions normales à ne pas s'inscrire en juillet à lyon 2 mais de venir à lyon 3,dans la mesure du possible bien entendu.
Posté par Canard Déchaîné | le 2009-04-04 10:55:25"
"En tant qu'employeur,je n'étais déjà pas très chaud pour embaucher des universitaires, mais avec ce qui se passe à Lyon 2, je suis maintenant convaincu que l'enseignement et la formation y sont de mauvaise qualité, et que les diplômes délivrés ne valent rien.
Posté par ! ! | le 2009-04-04 22:17:29"
"Pour avoir vécu la chasse aux sorcières organisée contre le Pdt de Lyon 3, je vois qu'il y a deux poids deux mesures. Que n'aurait-on dit si de telles choses s'étaient produites dans l'enceinte de Lyon 3 ? Un tas de belles âmes, Jakubowicz en tête par exemple, aurait alerté l'opinion (et certainement bénéficié du 20 heures de TF1) contre les méthodes fascistes de cette université d'Extrême-droite. Lyon 2 étant présupposée de gauche, il peut s'y produire n'importe quoi et certains étudiants se retrouver placardés sur les murs pour être soumis à la vindicte publique. C'est écœurant. Un Pdt d'Université qui ne fait pas respecter le neutralisme séculaire d'une Université devrait être remercié séance tenante par ses pairs. Son comportement est indigne.
Posté par Ancien de Lyon 3 | le 2009-04-05 18:03:32"

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut