Lyon 2 lutte contre les discriminations

Le mardi 26 janvier 2010, la Halde (haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité) s'installera à Lyon 2 par l'intermédiaire de Danielle Meaudre, correspondante dans le Rhône. Cette ex-directrice de la communication interne au Grand Lyon assurera une permanence sur le campus de Bron tous les mardis de 14 heures à 18 heures. Son rôle : "aider les personnes qui souhaiteront déposer une réclamation suite à une discrimination quelle qu'elle soit".

Il ne faut cependant pas croire que l''université soit particulièrement gangrenée par ce phénomène. Pour Danielle Meaudre, "la lutte contre les discriminations ne touche pas seulement la vie scolaire, mais toutes les personnes de Lyon 2 quelles qu'elles soient". Celles-ci peuvent très bien concerner "des femmes, des mères célibataires à qui on refuse un poste, un handicapé temporaire que l'on traite différemment, ou tout simplement une discrimination en raison de la couleur de peau", qui pourrait avoir lieu dans la vie des étudiants, pas forcément dans l'enceinte universitaire. Tout le personnel de l'université a été mis au courant.

Le fait que la Halde s'implante dans une université est une première en France. Les dirigeants de l'association espèrent qu'ainsi, cela incitera plus les jeunes à les contacter et à exposer les problèmes de discrimination auquels ils sont confrontés. La Halde espère pouvoir s'implanter dans d'autres universités lyonnaises, à condition de trouver des bénévoles.

à lire également
Université Lumière Lyon 2, quai Claude-Bernard © Google Street View
Les étudiants transidentitaires de l'université Lumière Lyon 2 pourront désormais demander à faire figurer leur prénom d'usage - et non le prénom de leur état civil - sur les documents pédagogiques et administratifs.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut