David Kimelfeld en meeting © Antoine Merlet 2019
David Kimelfeld en meeting © Antoine Merlet 2019

LREM : Kimelfeld ne redoute pas une exclusion à Lyon

À Paris, le dissident Cédric Villani est en voie d’être exclu de La République en Marche. David Kimelfeld ne redoute pas une telle sanction. Pour le président de la métropole, au vu des modalités d’investiture, “ce serait même un honneur”, précise-t-il.

Alors que La République en Marche a décidé de prendre des sanctions à l’encontre de Cédric Villani, candidat dissident du parti présidentiel, aux municipales Parisiennes, la question risque de se poser un peu partout en France. Et en particulier à Lyon en passe de devenir la capitale de la dissidence.

À la guerre interne que se livrent David Kimelfeld et Gérard Collomb pour la présidence de la métropole s’ajoute désormais celle entre Georges Képénékian et Yann Cucherat aux municipales Lyonnaises. Et Villeurbanne a décidé d’entrer dans la danse : Bruno Bonnell, député LREM, sera candidat contre Prosper Kabalo qui a obtenu l’investiture LREM.

David Kimelfeld ne redoute absolument de connaître le même sort que Cédric Villani : “vu les conditions dans lesquelles La République en Marche investi ses candidats, ce serait même un honneur d’être exclu. L’important, c’est le projet que l’on porte”.

à lire également
Buffet et Collomb à la préfecture du Rhône
Gérard Collomb, le maire LREM de Lyon depuis 2001, s'est allié avec la droite en vue du 2e tour des municipales et des métropolitaines le 28 juin prochain. Laurence Balas, élue de droite du 6e arrondissement, candidate sur la liste LREM au 1er tour, ne sera pas candidate sur la liste d'alliance au 2e tour.
1 commentaire
  1. raslebol69 - 27 janvier 2020

    "au vu des modalités d’investiture, “ce serait même un honneur”": cela pourrait même être un atout vu le désamour croissant des français pour le "système" Macron, n'en déplaise aux aveugles.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut