Lou rugby à Gerland © TD

Lou Rugby : les Lyonnais se font croquer par le Castres Olympique

Le Lou Rugby craque à domicile face à Castres (14-15), malgré une supériorité numérique pendant 76 minutes.

Réduit à 14 après seulement quatre minutes de jeu (carton rouge pour le centre Yann David pour une charge à l'épaule au niveau de la tête sur Tuisova ), le Castres Olympique voyait son début de match se transformer en cauchemar face à un prétendant à la qualification. Pourtant, les Lyonnais vont s'effondrer, buter sur une défense en béton et perdre la rencontre 14 à 15 au Matmut Stadium de Gerland.

Beaucoup plus agressif, le CO faisait déjouer les hommes de Pierre Mignoni. Puissant en mêlée, combatif dans le jeu au sol, Castres a patiemment construit sa victoire face à des Lyonnais absents, dominés dans le combat.

Malgré un premier essai du deuxième ligne lyonnais Izack Rodda, quelques secondes après le carton rouge, le Lou ne va pas dominer les débats. Castres va alors insister avec du jeu à la main plutôt que de prendre les points au pied. Une stratégie payante avec l'essai du néo international Anthony Jelonch à la 24e minute. Dans l'ensemble, on assistait à une première mi-temps fermée où les deux formations se quittaient avec un 7-7 au tableau d'affichage.

"Ce n'est pas acceptable ce que l'on a fait ce soir"

Le deuxième acte confirmait les difficultés de la première période pour Le Lou. De grandes attaques sans jamais réussir à franchir nettement la défense castraise. Pire, Castres franchissait une nouvelle fois l'en-but lyonnais par l'intermédiaire de Geoffrey Palis (74e). Avec un jeu au pied défaillant (8 points loupés face aux perches), le CO faisait le minimum pour garder son avance. L'essai de Charlie Ngatai à la 81e ne changera rien. Le Lou perd pour la deuxième fois de la saison à domicile. Au micro de Canal +, le centre Thibaut Regard restait lucide, "ce n'est pas acceptable ce que l'on a fait ce soir". 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut