Gérard Collomb et Laurent Wauquiez
© Tim Douet

Lions du Sport : Wauquiez compense le retrait de la ville de Lyon

Après la suppression des Lions du Sport, Laurent Wauquiez a annoncé qu'il allait compenser le désengagement de la ville de Lyon sur son territoire. Une nouvelle étape dans le combat d'influence que se livrent à Lyon le président du conseil régional et Gérard Collomb.

La guerre électorale sur le sol lyonnais entre Laurent Wauquiez et Gérard Collomb continue. Après la victoire du président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes dans le dossier du musée des Tissus, ce dernier a décidé de subventionner les clubs sportifs de la ville de Lyon pour compenser la suppression des Lions du Sport.

La ville récemment annoncée la suppression des Lions du Sport, une enveloppe annuelle de 54 000 euros - partagés à parts égales entre les 9 arrondissements. “Afin de ne pas fragiliser les clubs Portia lyonnais, la Région a décidé de leur proposer une aide à l’investissement destinée aux petits clubs. Le dispositif régional en direction des clubs sportifs sera augmenté de 100 000 euros destinés aux clubs de la ville de Lyon et de la Métropole de Lyon”, a déclaré le conseil régional pour qui “ces clubs jouent un rôle essentiel en termes de lien social et de transmission de valeurs éducatives sur l’ensemble du territoire régional.”

Ce programme concerne les clubs sportifs qui relèvent d’une discipline sportive agréée par l’État, constitués sous forme associative et animés par des bénévoles engagés auprès des jeunes et de leur territoire. Le dispositif prend la forme de campagnes annuelles, pendant lesquelles les porteurs de projets seront amenés à déposer un dossier”, précise la région.

Occuper les espaces

Lors du dernier conseil municipal, la suppression de cette subvention a engendré quelques débats houleux avec l'opposition. Les élus LR ont conseillé à la ville de moins dépenser dans les cocktails plutôt que de supprimer ce dispositif. Les élus EELV ont eux dénoncé une politique sportive en faveur des riches. De son côté, Yann Cucherat a assumé cette suppression “dans un contexte budgétaire contraint”. Selon lui, “ce dispositif n'a jamais eu le droit de vie ou de mort sur une association.” Mais la nature à horreur du vide, même d'un vide de 54 000 euros, que Laurent Wauquiez n'a pas tardé à combler. Une stratégie que pourrait répéter le président du parti Les Républicains alors que l'on parle de plus en plus de son 1er vice-président Étienne Blanc, comme candidat LR aux prochaines municipales à Lyon. “Sur les Lions du sport, la ville de Lyon a marqué quelques défaillances. Chaque fois que l'on considérera qu'il est important de compenser ces défaillances, parce que le sujet est important pour les habitants, on le fera”, conclut un proche du président de Région.

à lire également
Quelques instants après la réélection de Gérard Collomb, Nathalie Perrin-Gilbert (GRAM) donnait au nouveau maire de Lyon un discours haut en couleurs. Une semaine après, elle fait le buzz sur les réseaux sociaux.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut