Libération de l'agresseur de Marin : délibéré au 17 juin à Lyon

La demande de remise en liberté de l'agresseur de Marin a été examinée ce 25 mai par la cour d'appel de Lyon.

Début mai, on apprenait que l'agresseur du jeune Marin, condamné à sept ans et demi de prison en 2018, pourrait être libéré dès cette année. Si cette libération conditionnelle avait été acceptée dans un premier temps, le parquet avait fait appel.

D'après Le Parisien, l'agresseur âgé aujourd'hui de 21 ans a fait l'objet “d'une quinzaine de sanctions disciplinaires depuis le début de son incarcération, en novembre 2016” dans la prison de Roanne où il est détenu. En 2016, l'individu âgé de 17 ans avait sauvagement agressé à coups de béquille Marin, venu défende un couple qui s'embrassait à la Part-Dieu, avant de le laisser pour mort.

La cour d'appel de Lyon a examiné cette demande de liberté conditionnelle ce lundi 25 mai. Le délibéré est prévu pour le 17 juin, selon Le Progrès. 

Début mai, l'avocate de l'agresseur de Marin estimait que son client était dans son bon droit de faire cette demande. “Il a fait énormément de choses en détention et ce projet était assez abouti”, a-t-elle déclaré à nos confrères du Parisien.

“J'essaye de ne pas être pleine de colère, mais il y a une certaine incompréhension. Je sais bien que les détenus vont rarement au bout de leur peine, mais là, à peine à la moitié, c'est trop tôt pour nous…”, avait expliqué Audrey Sauvajon, la mère du Lyonnais.

2 commentaires
  1. Erik69 - 25 mai 2020

    Si ce type est libéré, ne faite plus jamais confiance en la justice.
    Ces juges rouges sont contre le peuple et veulent nous punir d'être honnêtes travailleurs, pères ou mères de famille, bref, nous sommes français, donc ENNEMIS de leur idéologie marxiste de gauche.

  2. goneflo - 25 mai 2020

    Donc l'idéologie marxiste de gauche est contre les travailleurs ? ! Interessant comme concept.
    Je ne sais pas si vous êtes déjà entrés dans une Fac de droit pour dire que les juges sont de gauche d'ailleurs..

    De plus, on en pense ce qu'on veut mais la libération conditionnelle est une forme d'exécution de la peine soumise à des obligations et conditions strictes ( tient comme son nom l'indique c'est drôle non ?) , donc oui le gars continue a exécuter sa peine..

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut