Célestins salle © Tim
La salle rouge et or du théâtre des Célestins © Tim Douet

Les lieux culturels restent fermés : "rouvrir le 15, c'était assassiner la culture" (Bachelot)

Les musées, les théâtres, les salles de spectacles, les cinémas, les opéras, devaient rouvrir le 15 décembre. Mais "l'amélioration (de la situation sanitaire) marque le pas", a martelé ce jeudi soir le 1er Ministre, Jean Castex. Les lieux culturels restent dont fermés (au moins) trois semaines de plus. Roselyne Bachelot a tenté de l'expliquer ce vendredi matin.

Invitée ce vendredi matin de BFM TV, Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, a qualifié de "crève-coeur", la décision de prolonger la fermeture des lieux culturels pour au moins trois semaines supplémentaires. Le musées, les théâtres, les salles de spectacles, les cinémas, les opéras, ne rouvriront pas le 15 décembre.

Mais pourquoi cette décision ? "Ce qui serait terrible pour le monde de la culture, c'est ce qu'on appelle le stop and go", a expliqué Roselyne Bachelot. Avant d'ajouter : "Rouvrir le 15 pour éventuellement refermer les salles de spectacle et de cinéma le 2, le 3 ou le 7 janvier, je crois que là on assassinait la culture si on avait fait ça. C'est la raison qui nous a amené à retarder de trois semaines (la réouverture)", a ajouté la ministre.

Roselyne Bachelot a également indiqué que le 7 janvier n'était pas une "date de réouverture" mais une "date de revoyure".

Lire aussi : Coronavirus : pas de réveillon du 31, couvre-feu avancé à 20h, le détail des nouvelles annonces

3 commentaires
  1. JANUS - ven 11 Déc 20 à 10 h 43

    Après 5 ans de Hollande, 3 ans de Macro, 2 ans de GJ et bientot 1 an de pandémie. Le pays est maintenant à genoux. Il crie misère au sens réel. Il ne restera que quelques fonctionnaires arrogants/es imbus de leur statut....pour un temps seulement !

  2. armandveron - ven 11 Déc 20 à 10 h 48

    Qu'est ce que Bachelot ne dirait pas pour garder a sinécure !
    Schlageter est toujours là.

  3. Michel Raffin - ven 11 Déc 20 à 16 h 33

    Il faut bien reconnaître que la connerie se propage beaucoup plus vite au sein du gouvernement que le covid-19 et c'est bien dommage. La transmission aéroportée est très faible, la principale contamination se fait par le toucher, y compris sur des surfaces inertes où le virus reste beaucoup plus longtemps que dans l'air. Dans une salle de cinéma le risque de contamination est quasi nul à la condition de se laver les mains après la séance. Il est certain que si on avait ouvert les lieux culturels l'épidémie n'aurait pas progressé. En touchant un colis d'Amazon et ce qu'il y a dedans, le risque est 100 fois plus grand.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut