Forsane Alizza
© Maxppp

Les islamistes de Forsane Alizza projetaient d'enlever un juge lyonnais

JUSTICE - Vague "projet intellectuel" ou entreprise préparée, une maison allant être louée pour la séquestration du magistrat ? La nature des projets d'enlèvement des membres du groupe islamiste Forsane Alizza est en train de se préciser. Un juge d'instruction lyonnais dont le nom présente une consonance juive était visé par les islamistes.

C'est Europe 1 qui a donné l'information. Albert Lévy, le vice-président de Tribunal de Grande Instance de Lyon, était visé par une tentative d'enlèvement par les membres du groupe islamiste Forsane Alizza dont quatre des membres ont été interpellés en région lyonnaise. Parmi eux, Baroudi Bouzid, 49 ans, originaire de la banlieue sud de Lyon.

Une villa louée pour la séquestration

L'homme était déjà passé entre les mains du juge Albert Lévy dans un dossier de maltraitance. Bouzid a été condamné à deux ans de prison en 2010 pour avoir obligé sa femme et ses cinq enfants à vivre dans un isolement extrême. Dans un logement aux fenêtres totalement occultées, ses enfants étaient privés d'école et de soins.

Lors d'une conférence de presse ce mardi matin, le procureur de Paris François Molins a relativisé ce projet, évoquant "un projet intellectuel (...) sans tentative de commencement d'exécution". Pourtant, Le Progrès affirme que "le plan était déjà bien avancé puisque Baroudi Bouzid aurait projeté de louer une villa et était même armé". Cette idée de rapt aurait été formulée en septembre 2011. Dès samedi, Bernard Squarcini avait évoqué les projets d'enlèvement des membres de Forsane Alizza ("Les cavaliers de la liberté") dans un entretien au quotidien La Provence.

Par ailleurs, à une journaliste de France 24 qui a reçu un appel téléphonique dans la nuit du mardi 20 mars, un homme qui s'est présenté sous l'identité de Mohamed Merah a évoqué des projets d'attentats à Paris, Lyon et Marseille. L'appel était passé depuis une cabine téléphonique à un kilomètre du domicile de Mohamed Merah et quelques heures seulement avant que les équipes du RAID ne donnent leur premier assaut contre le tueur en scooter.

Forsane Alizza a été dissous par le ministère de l'Intérieur le 29 février et un arrêté du ministère des Finances a gelé les avoirs et les mouvements de fonds de 26 membres de Forsane Alizza. Outre le leader du groupe islamiste, Mohamed Achamlane, trois Lyonnais sont concernés par cette mesure et faisaient partie des personnes interpellées dans le cadre du vaste coup de filet antiterroriste : Chafik Asri (Villeurbanne), Stéphane Bonhomme (Saint-Priest) et Baroudi Bouzid (Givors).

Le magistrat Albert Lévy ferait l'objet de mesures de protection spécifiques depuis plusieurs jours.

Légende photo : Le leader du groupe Forsane Alizza, Mohamed Achamlane à Nantes le 21 novembre 2011.

à lire également
4 commentaires
  1. Martin de Givors - 3 avril 2012

    Il est évident que l'on est en droit d'attendre des autorités confessionnelles Musulmanes qu'elles expriment leur indignation et leur totale réprobation à des projets d'une extrême gravité émis par ce groupe Islamique de tarés criminels, ainsi que leur soutien indéfectible à Albert LEVY.

  2. Sophie_Lyon - 3 avril 2012

    Je ne comprends pas comment un type qui prétend ne pas respecter la République peut rester en France, ça me dépasse. Je l'ai vu dans un reportage jeter le code pénal par terre et shooter dedans, ce n'est pas tolérable. D'autre part comme tous les Français je me demande pourquoi il n'a pas été interpellé avant; les appels à la haine sont punis en principe, le matériel juridique existe; A qui celà profite t il ? ces personnes là n'ont rien à faire au milieu de nous tous, il s'agit d'islamo faschistes.

  3. Jean - 3 avril 2012

    Qu'attend-on pour déchoir de leur nationalité française ces dangereux personnages qui sont certainement binationaux, les renvoyer dans leur pays d'origine et leur interdire à vie le territoire européen ? Ce sont des fachistes. Hélas on entend peu les autorités musulmanes, je le regrette.

  4. pépito69 - 3 avril 2012

    Après la viande hallal maitenant c'est les islamiste pourquoi on les a pas arrêté avant moi je vous dit que c'est pour les élection car les français attente beaucoup de la sécurité

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut