Ecole Victor Hugo
©A Patalacci

Les deux dernières familles de l'école Victor-Hugo relogées

Le collectif Jamais sans toit annonce ce samedi qu'une solution de relogement a été trouvée pour les deux dernières familles avec enfant qui étaient hébergées dans le gymnase de l'école Victor-Hugo depuis un mois.

Alors qu'elles dorment depuis un mois dans le gymnase de l'école Victor-Hugo, les deux dernières familles avec des enfants scolarisés dans cet établissement ont trouvé une solution de relogement pour l'hiver. C'est ce qu'annonce le collectif Jamais sans toit ce samedi.

Ce dernier regrette malgré tout "qu’un mois d’occupation soit nécessaire pour faire simplement appliquer la légalité" et dénonce le temps perdu par la préfecture à "falsifier la réalité".

Les membres du collectif expliquent que "des cas sans solutions demeurent dans d'autres écoles" et annoncent donc poursuivre la lutte, tout en se disant être prêt à "rouvrir le gymnase Victor-Hugo chaque fois qu'un enfant sera à la rue".

à lire également
Nicolas Simiot © Antoine Merlet
À l’approche de la mobilisation du 5 décembre, Lyon Capitale a rencontré Nicolas Simiot, enseignant villeurbannais élu du syndicat SE-Unsa. Réforme des retraites, Gilets jaunes, Stylos rouges, laïcité, mais surtout rôle de l’école…, ce professeur des écoles au parcours atypique n’élude aucun sujet, bien décidé à ne pas attendre “que l’eau boue” pour réclamer que l’on “change de logique”. Notre entretien “Grande gueule” de décembre.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut