Capture d’écran 2013-05-06 à 16.48.55

Les chiffres du trafic de cannabis en France

Dimanche 5 mai, la police espagnole a réalisé la plus grosse saisie de drogue jamais réalisée en Europe : 52,6 tonnes de cannabis. Valeur marchande : plus de 81 millions d'euros.En France, le marché du cannabis représenterait quasiment 1 milliard d'euros et emploierait 150 000 personnes.

Aujourd'hui en France, on estime que le seul marché du cannabis représente entre 750 et 850 millions d'euros. Soit 180 à 200 tonnes de cannabis vendues chaque année sur le territoire.

Selon une étude de Christian Ben Lakdhar, de l'Observatoire des drogues et des toxicomanies, le haschisch « emploie » entre 65 000 et 140 000 dealers, dont l'immense majorité de ces « petits métiers » gagne moins que le SMIC.

Ainsi, entre 689 à 1 504 semi-grossistes, écoulant 138 kilos à 302 kilos, gagneraient annuellement entre 253 et 552 000 euros.

En-dessous, les 6 000 à 13 000 intermédiaires, qui vendent entre 16 et 35 kilos, empocheraient entre 35 et 77 000 euros.

Enfin, le second intermédiaire et le vendeur final gagneraient entre 4 500 et 10 000 euros par an. Ils sont entre 58 000 et 127 000 et distribuent entre 1,6 et 3,6 kilos pour les deuxièmes intermédiaires et entre 1 et 2,5 kilos pour le dernier échelon de distribution.

80 millions d'euros saisis à Cordoue

La drogue saisie, dimanche, par la Guardia Civil se trouvait entreposée dans un hangar d'une zone industrielle de Cordoue, en Andalousie, au sud de l'Espagne, "dans de grandes caisses de carton et de bois", selon les autorités.

L'alerte a été donnée par un transporteur qui a été "ligoté et bâillonné" après être arrivé sur les lieux pour rendre une machine qu'il avait louée.

Une semaine plus tôt, le 27 avril, à Algésiras, plus au sud, côté mer, la police espagnole mettait la main sur un chargement de 32 tonnes de haschisch, dissimulées dans un camion transportant des melons en provenance du Maroc. La valeur marchande de la cargaison était estimée à plus de 50 millions d'euros.

On peut donc apprécier, sur cette même base, que la valeur marchande des 52,6 tonnes de haschisch saisies dimanche à Cordoue dépasse les 81 millions d'euros.

Aujourd'hui, l'Espagne est la principale porte d'entrée pour l'Europe des cargaisons de drogue en provenance d'Afrique (haschisch) et d'Amérique Latine (cocaïne).

Source :

4 commentaires
  1. Noé - 7 mai 2013

    D'un coté vous détaillez la prise de valeur du produit, mais de l'autre vous donnez une valeur marchande qui ne veut strictement rien dire quand la saisie a lieu en Espagne, ou elle vaut a peine plus que son prix d'achat puisqu'aucun intermédiaire n'est encore intervenu ; si l'on utilise vos chiffres on obtient environ 25-30 millions, bien loin des 80 ! Aller plus loin que l'AFP c'est bien mais si c'est pour tout mélanger...

  2. Cannapeace - 7 mai 2013

    Et vous imaginez la marge bénéficiaire lorsque l'approvisionnement est fait par des services gouvernementaux? En effet, la valeur ajouté due aux risques est nulle puisqu'ils n'en ont aucun. Howard Marks en a parlé dans son livre Mr Nice où il chargeait des tonnes de hash dans des bases américaines au Pakistan, direction les USA sans douanes, sans escales, sans risque. En échange, les narcos recoivent des armes pour éliminer la concurrence, il est pas beau le monde de la guerre des drogues?

  3. Cannapeace - 7 mai 2013

    Erratum: la valeur ajoutée est encore plus grande pour ces organisations. Si elle était nulle ils auraient aboli la prohibition depuis belle lurette!

  4. Marc ANTOINE100 - 11 mai 2013

    Un attaché d'ambassade à Paris avait ainsi résumé la situation française: ' La France est entre Pagnol et Los Angeles'

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut