élections législatives lyon
Photo OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

Législatives : Candidats, enjeux… Tout savoir sur la 1ère circonscription du Rhône

A quelques jours du premier tour des élections législatives anticipées, Lyon Capitale fait le point sur les enjeux du scrutin, circonscription par circonscription. Zoom sur la première.

Le député sortant de la majorité présidentielle, Thomas Rudigoz, pourrait bien perdre son siège face à la députée LFI investie par le Nouveau front populaire, Anais Belouassa-Cherifi, sur cette circonscription qui englobe une partie des 9e, 8e, 7e et 2e arrondissements ainsi que le 5e arrondissement.

Les candidats dans la première circonscription

  • Anaïs Belouassa-Cherifi (LFI / Front Populaire)
  • Thomas Rudigoz (Renaissance), député sortant
  • Laurent Mouton (RN)
  • Jim Bugni (Lutte ouvrière) 
  • Grégory Sansoz (LR)
  • Brandon Alves (Reconquête)
  • Ivanka Lopouchansky (NPA)
  • Anne Thiriat (Régions et Peuples Solidaires)
  • Guillaume Eymeric (Notre futur)

Les résultats des précédents scrutins

Élections européennes :

  • La France insoumise : 18,1 %
  • Parti socialiste : 17,5 %
  • Rassemblement national : 15,9 %
  • Renaissance : 15,7 %
  • Les Écologistes : 9,8 %
  • Les Républicains : 8,3 %
  • Reconquête : 5,0 %

Premier tour des élections législatives 2022 :

  • Aurélie Gries (LFI) : 37,8 %
  • Thomas Rudigoz (Renaissance) : 33,0 %
  • Voliaria Gagarine (RN) : 9,3 %

Second tour des élections législatives 2022 :

  • Thomas Rudigoz : 51,9 %
  • Aurélie Gries : 48,1 %

L'enjeu : la majorité en danger, sauvée par un ersatz de"front républicain" ?

Dans cette circonscription très urbaine, le député sortant Renaissance, Thomas Rudigoz, pourrait bien perdre son siège de député, au profit de la candidate LFI investie par le Nouveau front populaire, Anais Belouassa-Cherifi. En 2022, il l'avait emporté au second tour face à une autre candidate LFI d'une très courte tête, avec environ 1 300 voix d'écart. La dynamique des européennes est quant à elle largement favorable à la gauche unie, qui réalise un score total de 47 %.

La gauche pourrait néanmoins subir un ersatz de front républicain. Comme un récent baromètre Odoxa l'a montré, la Nouveau front populaire, d'autant plus lorsqu'il est porté par un candidat LFI, serait le principal repoussoir pour les Français. En 2022 déjà, Thomas Rudigoz avait largement bénéficié des voix des électeurs du RN et des Républicains puisqu'il n'a obtenu que 33 % au premier tour, avant d'arriver finalement en tête du second tour avec 51,9 % des voix. Stratégiquement, la gauche aurait vraisemblablement gagné à envoyer un candidat PS dans cette circonscription, mais les logiques d'appareil l'ont emporté. Reste à voir si le Nouveau front populaire paiera cette stratégie.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut