@WilliamPham

Le trafic des TCL devrait être "très perturbé" par la grève du 19 janvier à Lyon

La grève du 19 janvier contre la réforme des retraites devrait être synonyme de galère pour les usagers des Transports en commun lyonnais. Le service devrait être "très perturbé"  selon la CGT TCL. 

À deux jours du coup d’envoi de la mobilisation contre la reforme des retraites l’ampleur des perturbations attendues dans plusieurs secteurs clés commence à dessiner, notamment dans les transports et l’éducation. Les Transports en commun lyonnais (TCL) devraient livrer leurs prévisions de trafic ce mardi après-midi, mais selon la CGT le service devrait être "très perturbé dans tous les domaines, que ce soit dans les ateliers, chez les agents de maîtrise, de conduite", précise à Lyon Capitale Thierry Pécoud, délégué syndical. 

"Très perturbé dans tous les domaines, que ce soit dans les ateliers, chez les agents de maîtrise, de conduite"

Thierry Pécoud, délégué syndical CGT TCL

Du côté de la direction des TCL on confirme qu’un préavis de grève a bien été déposé par une intersyndicale regroupant la quasi-totalité des organisations syndicales de l’entreprise. Pour l’heure il est toutefois "encore trop tôt" pour connaître le pourcentage de grévistes. "On sera fixé en fin de journée, car il y a un délai de prévenance", souligne Kamel Khamassi, délégué syndical chez Force Ouvrière, alors qu’il reste encore quelques heures aux conducteurs opérant de nuit et dans l’après-midi pour se déclarer grévistes.

D’importantes perturbations devraient également survenir sur le réseau de la SNCF, qui devrait donner ses prévisions de trafic à partir de ce mardi soir. La SCNF Auvergne-Rhône-Alpes prévient déjà que "la circulation des trains sera très fortement perturbée du mercredi 18 janvier à 19 heures au vendredi 20 janvier à 8 heures".

Une "galère" nationale dans les transports

Présent sur le plateau de France 2 ce mardi matin, le ministre des Transports Clément Beaune a prévenu que "Ce sera un jeudi de galère. […] Ce sera un jeudi de fortes perturbations dans les transports. […] Je le dis pour ceux qui le peuvent […] : tout ce qui permet d'avancer ou de retarder un déplacement (...), de faire du télétravail quand c'est possible, est le bienvenu parce que ce sera un jeudi très difficile dans les transports publics". 

Le ministre a également précisé qu’il avait demande aux directions des entreprises des transports de procéder à un "travail avec les organisations syndicales" afin d’"accompagner la réforme" des retraites en abordant "l'usure au travail, la pénibilité, les déroulements de carrière", pour "faire baisser la tension dans les prochains jours".

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut