Source : diocèse de Nantes

Le tableau d'un peintre lyonnais détruit dans l’incendie de la cathédrale de Nantes

La cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul, à Nantes, a été ravagée par les flammes samedi matin. À l’intérieur, l’un des tableaux mythiques du peintre lyonnais Hippolyte Flandrin, Saint-Clair guérissant les aveugles (1836), a été détruit.

Samedi matin, les pompiers ont été alertés aux alentours de 7h45 qu’un incendie était en cours dans la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul, en plein cœur de la cité des Ducs. Le feu, rapidement circonscrit, a tout de même fait d’importants dégâts à l’intérieur de l’édifice construit entre le XVe et le XIXe siècle : l’orgue a été complètement détruit ainsi que les vitraux datant du XVIe siècle, une partie du chœur et le tableau Saint-Clair guérissant les aveugles, peint par le Lyonnais Hippolyte Flandrin en 1836. Figurant au-dessus des tombeaux de François II et Marguerite de Foix, ce joyau de l’art sacré du XIXe siècle est parti en fumée samedi matin dans la cathédrale.

Hippolyte Flandrin se forme à l’École des Beaux-Arts de Lyon avant d’intégrer l’atelier de Jean-Auguste-Dominique Ingres en 1829, alors qu’il a à peine 20 ans. Hippolyte Flandrin obtient, en 1832, le grand prix de Rome, lui ouvrant les portes de la villa Médicis, créée en 1666, pendant six ans. Lors de son séjour, il y peint Saint-Clair guérissant les aveugles ainsi que le très célèbre Jeune homme nu au bord de la mer (1837), exposé au Musée du Louvre.

Avec ses deux frères, Auguste et Paul, Hippolyte Flandrin est l’un des peintres lyonnais les plus célèbres du XIXe siècle. Les rapports entre les trois frères – tous peintres – feront l’objet d’une prochaine exposition au Musée des Beaux-Arts de Lyon au printemps 2021.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut