"Le rugby féminin est en train de prendre", selon Jean-Matthieu Alcalde (LOU Rugby)

Jean-Matthieu Alcalde, le manager du pôle féminin du LOU Rugby livre son regard au micro de 6 Minutes Chrono sur l’évolution du rugby féminin.

Une section féminine du LOU rugby composée de trois équipes (une cadette et deux seniors) qui se développe. Petit à petit. En tout cas, sous l’égide de l’association, les Lyonnaises se donnent corps et âme pour leur club. "Elles sont totalement amatrices. Elles s’entraînent tous les soirs comme des professionnelles, mais elles ont un travail à côté, explique Jean-Matthieu Alcalde, le manager du pôle féminin du LOU et entraîneur de l’équipe Elite 1. Le rugby féminin est en train de prendre. Le rugby féminin se développe grâce à l’équipe de France, il faudrait qu’il arrive à se développer avec les clubs. On peut le voir avec le football, elles ont un temps d’avance, elles sont professionnelles." Concernant le LOU, même si des contraintes existent, l’ambition demeure. "On ne va pas se le cacher, l’an passé, on a eu la chance de se qualifier et d’aller en quarts de finale, rappelle Jean-Matthieu Alcalde. On a envie de regoûter à ça  voire mieux d’aller chercher une demie. J’espère que le staff et les filles ont beaucoup d’appétit. Maintenant, on sait que la poule est relevée, il y a de belles équipes."


Un lien entre l'équipe féminine et masculine


Et de poursuivre au sujet du recrutement des joueuses lyonnaises : "Cela se fait par le réseau. On a la chance d’avoir des universités et de nombreuses écoles qui nous permettent de recevoir des filles qui veulent faire des études à côté. On essaie de leur donner des défraiements et d’avoir de belles dotations et de jouer au Matmut. Il y a deux semaines, on a joué devant 2500 personnes. C’est génial pour les filles, c’est une belle reconnaissance du club. Elles le méritent." Une chose est sûre, les joueuses du LOU peuvent bénéficier de l’expertise de leurs homologues masculins. "Il existe des passerelles entre l’équipe masculine professionnelle et l’équipe masculine, explique Jean-Matthieu Alcalde. C’est ce qui est beau dans ce projet. C’est assez transversal. On a des joueurs qui sont venus pour entraîner les filles et on a la chance d’avoir des infrastructures de qualité avec le Matmut Stadium (Gerland)."

En janvier prochain, les joueuses du LOU joueront un match contre Grenoble au stade de Gerland. L’occasion pour le public lyonnais de venir les soutenir et découvrir davantage le rugby féminin.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut