Roybon
@PHILIPPE DESMAZES / AFP

Le rapporteur public pour la reprise des travaux du Center Parcs

Le rapporteur public a demandé au conseil d’État d'annuler la décision du tribunal administratif de Grenoble qui avait suspendu les travaux du Center Parcs de Roybon, dans l'Isère.

Les pelleteuses et autres engins de terrassement devraient bientôt pouvoir redémarrer dans la forêt de Chambaran, là où devrait sortir de terre le Center Parcs de Roybon. Le rapporteur public vient en effet de demander au Conseil d’État d'annuler la décision du tribunal administratif de Grenoble qui avait ordonné la suspension des travaux en décembre dernier.

La justice avait à l'époque été saisie par la fédération drômoise pour la pêche et la protection du milieu aquatique qui jugeait notamment insuffisantes les mesures compensatoires à la destruction des zones humides qu’entraîne la construction de ce village vacance de 1000 cottages pouvant accueillir 5600 personnes.

Mais le rapporteur public contredit la position de l'association, estimant que les 12 hectares de zones humides forestières qui seront créés constituent une compensation suffisante.

Le Conseil d’État devrait se prononcer sur l'annulation, ou pas, de l'arrêté du tribunal administratif dans les semaines à venir. Dans la majorité des cas, l'instance suit les recommandations du rapporteur public.

Le projet du groupe Pierre et Vacances s'étend sur 200 hectares de forêts. 40 ont pour le moment été défrichés.

1 commentaire
  1. imago270 - sam 13 Juin 15 à 15 h 50

    voila on s'y attendait Mais apres tout, au risque de choquer, je vais m'en f... Les habitants de Roybon l'ont bien voulu ! Si dans 10 ans ils viennent pleurer...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut