Agence Pôle Emploi à Lille, mars 2018 © Philippe Huguen / AFP
© Philippe Huguen / AFP

Le chômage en légère baisse dans le Rhône

Pôle Emploi a diffusé hier midi les chiffres du chômage de ce premier trimestre 2018. Selon la Direction de la recherche, des études et des statistiques (Dares), le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A dans le Rhône a diminué de 0,8 % au cours de ce trimestre.

Auparavant calculé d’un mois à l’autre, le chômage est aujourd’hui évalué par trimestre. D’après Pôle Emploi, le nombre de demandeurs d’emploi a baissé de 0,8 % dans le Rhône sur ces trois premiers mois de l’année 2018, et de 0,4 % sur un an.

En Auvergne-Rhône-Alpes, la diminution observée est de 1,2 % sur le trimestre, et de 2 % sur l’année. En moyenne sur ce trimestre, on compte environ 720 916 demandeurs d’emploi, contre 724 733 en 2017 sur la même période.

À l’échelle nationale, le nombre de demandeurs d’emploi a baissé de 1 % sur ce même trimestre, comptabilisant aujourd’hui près de 3 435 000 chômeurs en France métropolitaine.

Un classement des régions les plus dynamiques

RegionsJob, une plateforme dédiée aux offres d’emploi, à la gestion de carrière et à la formation, a également publié un palmarès des régions les plus porteuses en matière d’offres d’emploi. Selon l’étude réalisée, avec une hausse de 46 % par rapport à 2016, Auvergne-Rhône-Alpes arrive 5e derrière la Nouvelle-Aquitaine (+58 %), la Normandie (+55 %), L’Ile-de-France (+50 %), et la Bourgogne-Franche-Comté (+48 %).

Au niveau des métropoles, le Grand Paris se situe sans surprise en tête du classement avec une croissance de 66 % sur l’année, suivi de Bordeaux (+45 %), Strasbourg (+44 %), Toulouse (+44 %) et Rennes (+43 %). Lyon ne se place que 6e du palmarès, avec 38 % d’offres d’emploi en plus en 2017 par rapport à l‘année précédente.

à lire également
Lors de l’assemblée plénière du conseil régional, les 19 et 20 décembre prochains, Laurent Wauquiez devrait faire voter une délibération sur la gratuité des manuels scolaires pour les lycéens de la région. En proposant l’achat de livres groupé, le président du conseil régional est accusé de mettre en danger l’avenir des librairies.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut