Virades de l'espoir

La touchante histoire des Virades de l'espoir 2014

Ce dimanche les Virades de l'espoir, qui visent à récolter des fonds pour la lutte contre la mucoviscidose, auront lieu au domaine de Lacroix-Laval. Mais cette année, une histoire émouvante pourrait bien donner une saveur particulière à cette édition.

Ce dimanche 28 septembre, 460 Virades de l'espoir auront lieu partout en France, dont une des plus importantes à Lyon, au parc de Lacroix-Laval, mais toutes avec un même but : lutter contre la mucoviscidose.

En 2013, l'évènement avait permis de récolter 5,2 millions d’euros, ce qui représente 50 % du budget annuel de l'association "vaincre la mucoviscidose", cette terrible maladie génétique qui touche les voies respiratoires.

Concrètement, lors des virades, des marcheurs, coureurs, VTTistes viennent parcourir des kilomètres, sans contrainte de distance ni de temps, sur les différents circuits ravitaillés par l'organisation. En parallèle, des parrains financent leurs kilomètres parcourus. En 2013, près de 900 sportifs et 6000 spectateurs ont participé à la fête à Lacroix-Laval permettant de récolter 60 000 euros.

Une histoire émouvante

En 2014 une touchante histoire pourrait rendre cette édition un peu particulière. En effet, au cours de la première Virade de l'Espoir de Lacroix Laval, en septembre 1986, un papa a couru pour sa fille, née en Mai 1985 et atteinte de la mucoviscidose. Cette jeune fille qui a aujourd'hui 29 ans, a réussi à être maman, ce qui est rare et difficile avec la mucoviscidose. Ce dimanche, c'est Juliette, sa petite fille de 3 ans non atteinte par la maladie qui courra pour sa maman et essaiera de faire les 1,5 km de la Virade des enfants.

Faire défiler vers le haut