Illustration fait-divers

La police lance une enquête interne après une agression homophobe à Lyon

Dimanche, un jeune lyonnais a été victime d'une agression homophobe place Bellecour à Lyon. Alors qu'il a contacté la police, selon lui, l'agent lui aurait demandé d'aller vérifier si ses agresseurs étaient encore dans le métro. Jeudi soir, la police explique avoir lancé une enquête interne.

Dimanche 17h, Simon est victime d'une agression homophobe place Bellecour (lire ici). Les individus se sont ensuite enfuis vers le métro. Simon alerte alors la police qui lui aurait demandé d'aller vérifier s'ils étaient toujours dans la station, selon le jeune lyonnais. Ce dernier précise que les forces de l'ordre auraient refusé de se déplacer.

Jeudi soir, la direction départementale de la sécurité publique du Rhône réagit suite aux propos tenus par le jeune homme dans les médias :  "il a évoqué l’absence de réaction des personnes témoins de la scène et le fait que la police ne s’était pas déplacée. Nous déplorons naturellement cette violence gratuite. La réponse du policier était inadaptée et nous avons engagé une procédure interne pour faire toute la lumière sur ce manquement. La victime a déposé une plainte le 8 octobre et une enquête judiciaire est actuellement en cours pour identifier et rechercher les auteurs de cette agression".

à lire également
métro
Dès le 22 octobre, les régulateurs du réseau métro entameront une grève qui pourrait durer jusqu'à la fin de l'année. Pour le gestionnaire du réseau, Keolis, cette grève est "incompréhensible", certaines revendications ayant déjà été obtenues. 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut