La marche pour le climat va-t-elle éviter la récupération politique ?

Samedi, à partir de 15 heures, ils assiégeront l'Hôtel de ville de Lyon. Mais la marche pour le climat peut-elle éviter la récupération politique ?

Les participants sont invités à porter un t-shirt "pour montrer leur indépendance" ; la consigne est donnée à ceux qui voudront participer à la marche pour le climat devant l'Hôtel de Ville de Lyon, ce samedi 8 septembre. Le mouvement se veut apolitique et fait la part belle à la société civile. Pourtant, selon nos informations, la présence de certains partis politiques, comme France Insoumise, ont découragé certaines associations de participer au cortège. Quelques cafouillages ont eu lieu à la clé, avec des participants annoncés qui se sont ravisés par la suite.

Interrogé sur cette présence de partis politiques, Fabien Bagnon de l’organisation se veut philosophe : "Ils ont souhaité s'associer, libre à eux, ils constituent aussi la société civile, par contre, on a clairement dit qu'on ne voulait pas de récupération, sinon, la prochaine fois, c'est sans eux". Fabien Bagnon regrette davantage de ne pas voir d'autres partis venir défiler : "Ils n'ont visiblement pas tous la même perception de l'urgence climatique". Dans tous les cas, la consigne a été donnée : logos, drapeaux et slogans politiques n'auront pas leur place. Le dénominateur commun reste la situation actuelle du climat et l'influence de l'activité humaine sur ce dernier.

Qui est derrière la marche "Dans nos rues pour le climat" à Lyon  ?

à lire également
David Clavière, préfet délégué pour la défense et la sécurité © Tim Douet
Le nouveau préfet délégué pour la défense et la sécurité a présenté, ce mercredi 14 novembre, la campagne de prévention face aux risques industriels majeurs en Auvergne-Rhône-Alpes. Comment reconnaître la sirène qui signale un risque ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut