"L'Atlas de la Création ne correspond pas au contenu des programmes établis par le Ministre de l'Education"

Lyon Capitale : Un atlas réfutant le darwinisme et la théorie de l'évolution a été envoyé au rectorat, au lycée Diderot ainsi qu'à l'université Lyon 1.

Lyon Capitale : Pourquoi cet atlas n'a t-il pas sa place dans un établissement scolaire ?
Alain Morvan : Il est très difficile de ranger, parmi d'autres ouvrages, un manuel fondamentaliste qui est un fatras de contre-vérités scientifiques. Il s'appuie sur une démarche perverse qui donne toutes les apparences de la scientificité, avec des photos et des légendes qui procèdent de façon insistante et répétitive. Ceux qui vont avoir ce livre entre leurs mains devront pouvoir compter sur leur esprit critique. Malheureusement pour des jeunes encore en cours de structuration, ça peut être dévastateur
Comment contrôle t-on les ouvrages reçus par les établissements scolaires ?
Le chef d'établissement est responsable de la vie de son collège ou de son lycée. S'il arrivait qu'un ouvrage échappe à la vigilance des documentalistes et des enseignants, le chef d'établissement serait là pour éviter qu'il soit mis à la disposition des élèves. Mais ce genre d'intervention est rarissime.

Aurait-il sa place dans un collège lycée musulman ?
Dans un établissement sous contrat, c'est complètement exclu parce que le fait d'être sous contrat implique une adhésion aux programmes et aux principes de la République. Et il n'y a pas, parmi les esprits sérieux et dans quelque religion que ce soit, des gens qui puissent soutenir des vues aussi abracadabrantes. Il est évident que si une telle thèse (le créationnisme) était soutenue dans un établissement sous contrat, je ne pourrais que réagir avec force.

S'agit-il d'une tentative de certains groupes religieux de s'immiscer dans l'enseignement public ?
Nous sommes dans une période d'offensive contre l'Etat moderne et laïc tel que nous le vivons dans ce pays depuis la loi de 1905. Certaines formes de croyances exacerbées nous mettent collectivement en danger. Un certain nombre de gens ne reculent pas devant les moyens les plus extrêmes mais l'honneur de l'Education Nationale, c'est de ne pas être intimidable.

En vous opposant ardemment à la théorie créationniste autant qu'à ceux qui la soutiennent, ne craignez-vous pas de nourrir le jeu de l'intégrisme ?
On nous oblige à une démarche qu'on va qualifier de censure alors qu'il s'agit de la dénonciation de l'imposture. C'est un atlas fantasmatique et non pas un atlas au sens scolaire du terme. Nous sommes contraints d'adopter une attitude de prévention face à quelque chose qui est une peste de la pensée. Mieux vaut être un champion de la laïcité qu'un champion de l'obscurantisme.

à lire également
Ecole et périscolaire  © Tim douet_116
Les 25 postes supplémentaires d'enseignants en école primaire annoncés jeudi par l'inspecteur d'académie ne suffiront pas à faire face à l'augmentation du nombre d'élèves dans le Rhône selon le syndicat Force ouvrière, qui souligne que sur les 267 postes créés, 220 sont affectés au dédoublement des classes de CP et CE1 des zones prioritaires mis en place par le gouvernement d'Emmanuel Macron.  

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut