© Tim Douet

L'affaire Tefal devant la cour d'appel de Lyon ce jeudi

L'affaire Tefal est renvoyée le 12 septembre prochain devant la cour d'appel de Lyon qui devra cette fois-ci tenir compte de la loi sur les lanceurs d'alerte concernant l'inspectrice qui a fait remonter les faits. Les syndicats appellent à la mobilisation pour demander sa relaxe.

En 2013, l'inspectrice du travail Laura Pfieffer travaillait sur la dénonciation d’un accord illégal sur le temps de travail chez Tefal à Rumilly (74). S'ensuivent des pressions de sa hiérarchie. Un informaticien lui envoie quelques mois plus tard des documents confidentiels révélant que l'entreprise Tefal fait pression sur sa hiérarchie pour se débarrasser de l'inspectrice. Alors que celle-ci fait remonter ces informations au Conseil national de l’inspection du travail, Tefal porte plainte contre elle et également contre l'informaticien, licencié depuis. Tous deux seront convoqués devant le tribunal d'Annecy en octobre 2015. Le début d'une longue bataille judiciaire.

Le 14 septembre 2016, la cour d'appel de Chambéry condamne Laura Pfieffer pour recel de violation du secret des correspondances et violation du secret professionnel. Mais cette décision a été cassée le 17 octobre 2018  par la Cour de Cassation. L'affaire Tefal est renvoyée devant la cour d'appel de Lyon le 12 septembre prochain. Celle-ci devra notamment tenir compte de la loi visant à protéger les lanceurs d'alerte. Les syndicats appellent à une mobilisation le 12 septembre à 13h devant la cour d'appel pour demander la relaxe de l'inspectrice.

Tefal  : une inspectrice du travail sur le banc des accusés à Annecy

à lire également
La circulation automobile est très difficile ce mardi soir à Lyon, à la suite de la manifestation des agriculteurs. L'A7 est coupée en direction de Lyon, l'ensemble des axes routiers sont saturés.
d'heure en heure

d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut