gendarmerie haute montagne
© GAIZKA IROZ / AFP

Isère : des ossements retrouvés avec la caméra d’un casque de base-jump

Quatre ans après la disparition d’un base-jumper dans le Vercors, un casque muni d’une caméra qui aurait pu lui appartenir a été retrouvé par un randonneur.

Il s'était élancé du haut des gorges de la Bourne, dans le Vercors. Quatre ans après sa disparition, le peloton de Gendarmerie de haute montagne (PGMH) de l'Isère a peut-être retrouvé sa dépouille. En 2014, les gendarmes avaient passé plusieurs semaines à la recherche de cet adepte de chute libre depuis un point fixe. Selon Le Dauphiné libéré, il était âgé d'une cinquantaine d'années et était originaire de Charente. En décembre 2018, un randonneur a rapporté aux gendarmes un casque équipé d'une caméra qui aurait pu lui appartenir. Suivant les images de la vidéo, les gendarmes se sont rendus en hélicoptère dans une zone escarpée, pour y découvrir des débris de voile et des ossements. Une enquête judiciaire a été ouverte afin d'identifier formellement la victime.

à lire également
Avec les conditions météorologiques de cet hiver qui ont rendu le manteau neigeux extrêmement dense et donc particulièrement dur, le risque de blessures est monté en flèche chez les skieurs. En témoigne la longue série d'accidents survenus ces derniers jours dans les Alpes du Nord.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut