Image d’illustrationGrenoble © Jean-Pierre Clatot / AFP

Isère : à Grenoble, la mairie finance l’aménagement d’un abri pour les Gilets Jaunes

Depuis quelques jours, l’apparition d’un abri aux abords d’un rond-point de Grenoble crée la polémique dans la ville iséroise. Financé à hauteur de 11 800 euros par la mairie écologiste, celui vise a accueillir les Gilets Jaunes présents sur place. 

Sur le rond-point Pierre et Marie Curie, à Grenoble, l’apparition d’un abri en bois crée la polémique depuis plusieurs jours. Financé à hauteur de 11 800 euros par la mairie écologiste, dans le cadre de son projet de Chantier ouvert au public (COP), celui-ci doit bénéficier à un petit groupe de Gilets Jaunes installés sur le rond-point. 

Interrogé par nos confrères de France 3 Isère, l’un d’entre eux, Christian, semblait plus que satisfait de l’arrivée de cette structure : "Depuis deux ans, on se réunit toujours au même endroit. Il nous fallait un lieu où nous poser, quelque chose d'un peu plus confortable. Avant, nous devions amener les tables, les chaises, tout le matériel, c'était une grosse organisation".

"Scandaleux"

La découverte de l’abri par les élus d’opposition est loin d’avoir suscité le même engouement. La députée iséroise Émilie Chalas (LREM) a ainsi vivement critiqué la mairie de Grenoble sur Twitter : "On pourrait croire à une blague, mais non… Eric Piolle finance les gilets jaunes avec l’argent des Grenoblois ! !  Scandaleux. 11 000€ de notre argent pour installer le camp des GJ sur le domaine public".

Des propos auxquels Éric Piolle, le maire de la Ville, a répondu au micro de RMC, se disant "très très surpris de cette polémique qui est lancée par la macronie, parce qu’à Grenoble, la règle commune s’applique à toutes et tous. [...] Et il se trouve que l’on a lancé il y a trois ans et demi de cela, un programme chantier ouvert au public. Chantiers dans lesquels il y a des bénévoles qui viennent, qui fabriquent quelque chose et la mairie qui vient apporter des compétences techniques et du matériel. Et cela s’est fait pour les Gilets Jaunes, comme ça se fait un peu partout pour la ville", a argumenté l’élu écologiste.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut