@ThomasFrénéat

Interdiction de manifester à Lyon : aucune amende n'a été distribuée

Le périmètre d’interdiction de manifester en Presqu’île a été tenu à Lyon puisqu’aucune contravention de 135 euros n’a été infligée ce samedi. Ce type de dispositif pourrait être à nouveau utilisé. 

Pour l'acte XXII des Gilets jaunes à Lyon, la préfecture du Rhône avait mis en place un périmètre où les manifestations étaient interdites de 12h à 20h. Selon les services de l'État, ce périmètre a été respecté puisqu'aucune contravention n'a été infligée par les forces de l'ordre. Cette zone était située entre la rue de la République, place Bellecour, rue Joseph Serlin, rue Paul Chevenard, rue de Brest, rue Émile Zola et la rue Colonel Chambonnet. Selon la loi, toute personne qui aurait participé à une manifestation non autorisée dans ce secteur s'exposait à une amende de 135 euros. 

Ce samedi, les 1000 manifestants comptabilisés à Lyon ont donc respecté ce périmètre . “La loi nous imposait de prendre un tel arrêté dans une zone délimitée d'un point de vue spatial et temporel. Résultat, il y a eu zéro blessé du côté des manifestants et des forces de l'ordre et peu de dégradations”, se félicite la préfecture. Trois personnes qui ont essayé d’entrer dans le périmètre ont été arrêtées dans le secteur de la place Tolozan comme nous l'écrivions ce samedi. Selon nos informations, la préfecture n'exclut pas de remettre en place un dispositif similaire en fonction du type de manifestation attendue durant les prochains week-ends.

à lire également
Si plusieurs évènements sont prévus par les groupes de Gilets jaunes rhodaniens, les appels au rassemblements régionaux et nationaux, ainsi que l'alerte orage pourraient accentuer la décrue du mouvement, opérée à depuis plusieurs semaines à Lyon. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut