Queyranne ViaRhôna
© Rhône-Alpes Tourisme M.Rougy

Insatisfaite du tracé, la Métropole rend un avis défavorable sur la viaRhôna entre Lyon et Givors

Lundi 24 janvier, la Métropole de Lyon s'est exprimée défavorablement au sujet du tronçon de piste cyclable prévu entre Lyon et Givors.

Les débats ont été vifs entre l'opposition de droite, favorable au tracé, et la majorité de gauche et écologiste. Lundi 24 janvier, le conseil de la Métropole a finalement rendu un avis défavorable contre le tracé de la viaRhôna prévu entre Lyon et Givors, proposé par la Région. Le conseil devait voter une proposition de modification du Plan local d'urbanisme et de l'habitat, sur demande du préfet, qui a donc été écartée. 83 conseillers ont voté pour l'avis défavorable et 60 contre.

Le projet d'aménagement d'une portion de la Viarhôna entre Pierre-Bénite et Givors, censée relier le lac Léman à la Méditerranée, peine à avancer. Le 17 décembre 2021, déjà, un avis négatif avait été rendu par une commission chargée de mener une enquête préalable à sa déclaration d'utilité publique.

La majorité écologiste souhaite que "le tronçon réalisé prenne en compte les contraintes environnementales du secteur" et que des tracés alternatifs soient envisagés. Car l'avis de l'enquête publique soulignait qu'un seul tracé a été étudié et que les enquêtes environnementales fournies par la Région sont incomplètes.

Pierre Athanaze, le vice-président à l’Environnement et la protection des risques, a notamment pointé du doigt les inondations récurrentes du tracé. Tandis que les groupes Progressistes et Républicains, et le rassemblement de la droite, du centre et de la société civile ont apporté leur soutien au tracé choisi par la Région.

Lire aussi : Métropole de Lyon : le tracé de la Viarhôna retardé, les écologistes s'en prennent à la Région

 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut