Magali Berdah et son site © Eric Ottino, Nice Matin / Photo PQR MaxPPP (montage LC)
Magali Berdah © Eric Ottino, Nice Matin / Photo PQR MaxPPP (montage LC)
Article payant

Influenceurs et starlettes – le marketing social, eldorado des arnaques

Snapchat, Instagram ou Twitter. Les marques ont investi les réseaux sociaux, où des “influenceurs”, nouvelles idoles des jeunes, vantent leurs produits. En France, c’est Shauna Events, la société de la Lyonnaise Magali Berdah, qui domine ce marché en plein essor. Marché juteux aux allures de jungle mal encadrée qui attire aussi un paquet d’arnaques.

Bienvenue en 2018, où le post Instagram a remplacé le spot de pub. Et les starlettes de télé-réalité ringardisé les speakerines. D’ailleurs, on ne parle plus de pub, mais de “partenariat sponsorisé”. Les marques paient des “influenceurs”, le job rêvé de tout millenial, pour vanter les mérites des produits directement sur leurs réseaux sociaux. Les célébrités qui se shampouinent dans leur douche entre le JT et le film du dimanche, c’est ringard. Aujourd’hui, ce sont Nabilla, Shanna ou Nikola qui donnent des conseils beauté, et recommandent cette lotion vraiment “trop efficace” dans leur story Snapchat ou derrière un filtre Instagram. Pour cela, ils touchent entre 300 et 5 000 euros par post. Cette pratique porte le nom barbare de marketing social. Les marques en sont friandes.

L’ascension fulgurante d’une Lyonnaise

Il vous reste 86 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut