Lyon Capitale N°169 du 29 avril au 5 mai 1998 p12
Article payant

Il y a 20 ans : le deuil en héritage

Il y a 20 ans dans Lyon Capitale - En avril 1998 Lyon Capitale passait une journée avec la communauté arménienne dans la capitale des Gaules pour la commémoration d'un génocide aujourd'hui centenaire et que la France n'avait pas encore reconnu à l'époque.

En 1998 Lyon Capitale assistait à la 83éme cérémonie de commémoration du génocide arménien en compagnie de la communauté arménienne lyonnaise. La France hésite encore alors à reconnaître officiellement ce génocide perpétré par les Turcs en 1915. Une situation contre laquelle les Arméniens se battent patiemment, faisant tout pour ne pas tomber dans l'oubli en faisant participer les plus jeunes au défilé. Ils auront finalement gain de cause le 29 janvier 2001 avec la loi française relative à la reconnaissance du génocide arménien de 1915. Le président turc Recep Tayyip Erdogan refuse toujours pour sa part de reconnaître la responsabilité de son pays dans cette sombre page de l'histoire.

Il vous reste 85 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Il y a 20 ans dans Lyon Capitale - Pour cette fin mai 1998, Michèle Bonnet, chargé de mission du programme pour l'abolition du travail des enfants, nous alerte sur cette pratique toujours existante du travail des enfants.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut