HCL : des signaux inquiétants du ministère

Mauvaise nouvelle pour les Hospices civils de Lyon. Selon nos informations, le comité d'experts chargés par Marisol Touraine de valider les projets des hôpitaux français qui se réunira mardi 22 octobre pourrait ne pas retenir ceux des HCL.

La nouvelle est tombée vendredi soir. Gérard Collomb, président des HCL a renvoyé aux calendes grecques l'adoption du nouveau projet d'établissement des Hospices civiles de Lyon. Excédé après avoir obtenu des informations négatives sur l'avis que doit rendre mardi le comité d'experts (COPERMO) chargé par Marisol Touraine d'observés les futurs projets des hôpitaux français, le maire de Lyon a décidé de reporter sine die le conseil de surveillance des HCL du 18 octobre.

A l'ordre du jour, l'adoption de la nouvelle feuille de route des hospices civils pour les cinq prochaines années en termes médical et structurel était programmée. Celle-ci prévoyait un plan de retour à l'équilibre financier et un plan global pluriannuel pour atteindre les objectifs des HCL. "Sur le principe, on acceptait de faire un effort, mais en échange on espérait que le ministère nous valide nos projets de modernisation de l’Hôpital Édouard Herriot et de rénovation de l’Hôpital cardio".

Un soutien national de 40 M€ pour le projet de modernisation d'Édouard Herriot et de 55 M€ pour la mise en sécurité et la rénovation de l’Hôpital Louis Pradel avait été négocié par le maire et le directeur général des HCL, début juillet au ministère. Mais depuis Marisol Touraine a décidé de convoquer un collège d'experts, le Comité interministériel de performance et de modernisation de l'offre de soins. Selon nos informations, ces derniers pourraient revenir mardi 23 octobre sur le soutien aux projets lyonnais. "Le conseil de surveillance des HCL vient d’être informé par le Ministère que les conditions de réalisation de cet engagement n’étaient pas réunies" ont sobrement informé hier soir les HCL et la mairie de Lyon. A suivre.

6 commentaires
  1. grandlyonnaise - sam 19 Oct 13 à 9 h 44

    Tout est question de choix et de priorité !Nul doute, pour l'Etat et pour notre baronnet local cumulard, le choix est fait depuis longtemps : - soutien jusqu'auboutiste par tous les moyens et sans scrupule (et abusif compte tenu de la fragilité du modèle et du peu du bien maigre intérêt général de ce transfert) au profit d'un intérêt finalement strictement d'enrichissement personnel

  2. grandlyonnaise - sam 19 Oct 13 à 9 h 49

    et les contribuables vont devoir passer trois fois à la caisse : - aides directes de l'ETAT (20M) échangeur (20M) infrastructures (400M), + manque à gagner pour les terrains bradés - 95M que COLLOMB sera obligé de prélever sur le grand lyon en plus pour palier les désengagements de l'Etat - entretien de toutes les infrastructures (bugdet de 950K€ par an rien que pour CHASSIEU - AIDES DEGUISEES sans fond pour le panier percé OLANDGOUVERNER c'est PREVOIR, monsieur le baronnet !

  3. FOurs - sam 19 Oct 13 à 13 h 09

    je ne comprends pas pourquoi le projet des HCL pose problème : trop d'attente vis à vis de l'état ? pas assez de suppression de lignes budgétaires ? Quelle autre orientation prône le ministère ?

  4. d - sam 19 Oct 13 à 18 h 15

    'le comité d'experts (COPERMO) chargé par Marisol Touraine d'observés les futurs projets ' Chargé d'observer plutôt ! Merci pour mes yeux.

  5. kaoetic - dim 20 Oct 13 à 16 h 10

    Annonce très inquiétante pour le système de santé de notre Région d'autant plus que cet article est nettement insuffisant pour se faire une idée des difficultés à surmonter !

  6. Clone - lun 21 Oct 13 à 12 h 12

    Alors que des centaines de millions sont dépensés pour des projets pharaoniques de nos collectivités ou de l'Etat (Hotel de région, OL Land), on laisse une fois de plus l'hôpital public au pied du mur, et les personnes malades avec... Et pendant ce temps, d l'Hôpital Edouard Herriot continue de prendre en charge toutes les patients de Lyon centre et de l'Est Lyonnais (plus d'un million d'habitants) dans des locaux vétustes d'un autre age... Enfin ceux qui n'intéressent pas les cliniques privées.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut