Handicap International va dévoiler son plan social

48 postes seront supprimés ou restructurés dont une grande majorité sont basés à Lyon.

Les plans sociaux se multiplient ces dernières semaines. Et même les prix Nobel sont touchés. Handicap International, une ONG basée à Lyon et lauréate du prix en 1997, devrait annoncer la suppression de 48 postes dont la plupart à Lyon, la maison mère. Handicap International emploie au total 292 personnes. L'association envisage des licenciements pour faire face à une mauvaise année 2009. " Nous avons un déficit de trois millions d'euros. Il n'est pas lié à la crise mais à une mauvaise gestion. La direction a fait le choix de licencier dès maintenant pour se préparer à faire face à la crise. Les difficultés que nous rencontrons en ce moment auraient pu être gérées avec moins de violence. Licencier des gens dans le contexte actuel, je ne trouve pas cela très responsable socialement. Surtout quand on est une ONG ", fustige un syndicaliste d'Handicap International.

L'ONG va se séparer de 48 employés mais seule une trentaine de postes devraient être supprimés. Le détail du plan social et notamment les postes concernés sera communiqué jeudi après-midi aux salariés de l'association au terme d'un comité d'entreprise. Les salariés sont dans le flou depuis quelques semaines, redoutant de faire partie du plan.

Il y a quelques années, Handicap International avait déjà dû licencier une trentaine de personnes. " La situation avait été très mal vécue par le personnel mais à l'époque, il y avait de vraies raisons : baisse des dons, scandale de l'Arc, fin du conflit Yougoslave. Alors que cette année, les problèmes sont dus à de mauvais choix. La direction rencontre des difficultés depuis trois ans ", souligne un syndicaliste de l'ONG.

Handicap International redoute la crise et a décidé de l'anticiper. " Si nous ne voulons pas réduire le niveau de l'aide à nos bénéficiaires, la crise nous oblige à plus d'efficience. En un peu plus de 25 ans, Handicap International a surtout créé des centaines de postes. Mais aujourd'hui nous devons nous résoudre à réduire un peu nos équipes au siège comme sur les terrains [...] Depuis deux à trois ans, un écart tend à se creuser entre les ressources et les besoins de l'association ", a déclaré Handicap International dans un communiqué.

Paul Terra

Sur Handicap International :
Signature du traité interdisant les sous-munitions : 'une victoire historique" pour Handicap International
25 ans d'Handicap International : le lobbying, l'arme de l'humanitaire

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut