pyramide handicap
©Tim Douet

Handicap International : un centre partenaire détruit en Syrie

Un centre de réadaptation physique d'une organisation partenaire de l'ONG a été totalement détruit après deux bombardements ce mardi et ce mercredi dans la Ghouta orientale.

L'enclave rebelle aux portes de Damas a subi de violents bombardements du régime syrien ces derniers jours. Née à Lyon dans les années 80, l'ONG Handicap International rejoint l'appel du Conseil de sécurité de l'ONU et d'autres organisations humanitaires pour un cessez-le-feu dans l'ensemble de la Syrie et une levée des sièges existants, y compris en Ghouta orientale. Ce mardi et ce mercredi, deux bombardements distincts ont totalement détruit un centre de réadaptation physique partenaire de l'ONG. Tandis qu'une première bombe-baril avait détruit partiellement les étages supérieurs du centre, un missile a détruit le lendemain les étages inférieurs. "Les familles qui ont cherché à se mettre à l'abri dans le sous-sol du centre, deux étages au-dessous du niveau du sol, ont dû être déterrées - toutes vivantes - piégées pendant des heures sous les décombres", écrit l'ONG dans un communiqué. Une centaine de civils ont été évacués des lieux et seules des blessures ont été constatées.

Un appel à arrêter cette machine de guerre criminelle

En revanche, une des ambulances de l'organisation partenaire de l'ONG ont également été visé, entraînant la mort du médecin et de l'infirmière à bord du véhicule et des blessures à l'enfant qu'ils transportaient vers un établissement médical. "Cette semaine, les bombardements systématiques se sont intensifiés une fois de plus. Nous ne pouvons pas faire notre travail auprès de personnes blessées dans la Ghouta orientale qui ont besoin de soins de réadaptation", explique un personnel médical d'une organisation locale de santé. "J'espère que vous contribuerez tous à faire entendre la voix des citoyens de cette région. Nous appelons à vous tous pour mettre fin ce massacre et à arrêter cette machine de guerre criminelle", poursuit-il. L'ONG appelle à l'autorisation immédiate des évacuations médicales d'urgence , à leur conduite "de manière sûre et régulière" ainsi qu'à la protection des acteurs humanitaires travaillant en Syrie.

Lire aussi : Handicap International veut mettre fin au massacre des civils
à lire également
Ce samedi 29 septembre, l’ONG Handicap International s’est installée sur la place Bellecour pour la 24e édition de la pyramide de chaussures. Plus qu’une pyramide, de nombreux ateliers sont mis en place pour sensibiliser et mobiliser les citoyens contre les bombardements de civils dans les conflits armés. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut