Résultats du bac dans un lycée lyonnais © Tim Douet
Résultats du bac dans un lycée lyonnais © Tim Douet

Grève du bac à Lyon : les profs prêts à "instaurer un rapport de force"

Après une première journée de mobilisation, les professeurs du Rhône organisent la suite du mouvement. Face à l’indifférence du ministre de l'Éducation nationale, ils ont appelé à une seconde journée de grève durant le bac.

La mobilisation continue. Les professeurs du Rhône ont répondu massivement à l’appel lancé jeudi dernier par l’assemblée générale réunissant syndicats, stylos rouges et professeurs les invitant à faire grève en ce premier jour de surveillance du bac. Ils s’insurgent contre le projet de loi dit "pour une école de la confiance" et notamment contre la réforme du bac annoncée pour 2021. Cette dernière met l’accent sur le contrôle continu, au détriment des épreuves finales en modifiant profondément les enseignements dispensés en lycée.

Après s’être rassemblés ce lundi 17 juin devant les lycées Robert Doisneau à Vaulx-en-Velin et Jacques Brel à Vénissieux, plus de 300 enseignants se sont réunis devant le rectorat à Lyon dans l’espoir de faire entendre leurs voix. Certains étaient vêtus t-shirt rose sur lesquels on pouvait lire "mon métier vaut mieux que votre mépris" ou encore "fiers d'être enseignant". Réunis ensuite en assemblée générale, ils ont voté la poursuite de la grève de surveillance du bac. Ainsi mardi, les professeurs mobilisés se réuniront dès 7h30 au lycée du Parc.

Un mouvement "incompréhensible" selon le ministre

Le ministre de l'Éducation nationale, invité au micro de France Inter ce matin a jugé cette grève nationale "incompréhensible par le fait qu’elle soit le jour du bac […] c’est d’ailleurs pour ça que l’immense majorité des professeurs ne la suit pas”. Il estime à 5 % le nombre de grévistes parmi les enseignants, et assure que leurs absences ont été “surcompensées”.

Les professeurs espèrent bien se faire entendre et se disent prêts à "instaurer un rapport de force" et à poursuivre le mouvement. D’autres actions complémentaires ont été proposées en assemblée générale, certains professeurs de collège envisagent notamment d’organiser des opérations similaires aux grèves de surveillance du bac pour le brevet des collèges ou encore de bloquer la correction des copies du bac. Des mesures qui n'ont pas encore été débattues en assemblée générale.

L'intersyndicale nationale se réunit lundi soir pour tirer des conclusions de cette première journée de mobilisation à l'échelle nationale et évoquer les décisions prisent localement afin d’organiser la suite du mouvement.

à lire également
Greves rafinerie Feyzin station essence CGT FO autoroute © Tim Douet_0198
La raffinerie de Lyon Feyzin est en grève depuis plus d'un mois, mais la pénurie de carburants n'était pas encore apparu sur l'agglomération. Les syndicats ont choisi de bloquer la raffinerie pour la déclencher. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut