Manifestation devant la Métropole des salariés de Pizzorno © Simon Alves
Manifestation devant la Métropole des salariés de Pizzorno © Simon Alves

Grève des éboueurs à Lyon : une décision du tribunal attendue jeudi

Dix salariés grévistes de l'entreprise Pizzorno étaient convoqués ce matin au tribunal de grande instance de Lyon. Leur entreprise les accuse de "diffamation", "entrave à la liberté de travail" et "jets de projectile". La décision sera rendue ce jeudi.

Ils étaient une soixantaine devant le tribunal de grande instance de Lyon, et tout autant dans la salle d'audience pour soutenir leurs collègues. Ce matin, dix éboueurs grévistes de la société Pizzorno, dont deux délégués syndicaux, étaient convoqués par leur direction pour répondre d'accusations de "jets de projectile", "entrave à la liberté de travail" et "diffamation". D'après le responsable syndical Solidaires Frédéric Leschiera, l'audience s'est déroulée "dans le calme". Les différentes parties ont pu opposer leurs arguments. De son côté la direction de l'entreprise réclame la fin du blocage du dépôt de Vénissieux, où les grévistes empêchent depuis plusieurs jours le départ de camions pour dénoncer l'embauche d'intérimaires. Pizzorno évoque aussi l'utilisation d'engins pyrotechniques.

Les grévistes, eux, réfutent l'ensemble des accusations. Ils pointent du doigt l'attitude de l'huissier missionné par le prestataire. "Lors de ses constatations il portait un gilet "Pizzorno", accuse Frédéric Leschiera. Il ne s'est pas signalé en tant qu'huissier et a été partie prenante, ce que notre avocate a fait savoir." Concernant les "jets de projectiles" incriminés, le syndicat Solidaires évoque la présence de gilets jaunes lors du blocage. "Il ne s'agit que d'un pétard", précise Frédéric Leschiera. Jointe par Lyon Capitale, la société explique qu'elle "ne fera aucun commentaire avant de connaître le résultat du référé afin de ne pas interférer avec une décision de justice." La société réclame l'évacuation des grévistes bloquant le site de Vénissieux et 150 euros de frais de justice pour chaque salarié assigné. Le verdict sera rendu ce jeudi 18 avril.

Grève des éboueurs à Lyon  : 10 salariés de Pizzorno devant le tribunal

à lire également
Manifestation des éboueurs de Pizzorno devant la Métropole © Simon Alves
Dix salariés grévistes de l'entreprise Pizzorno étaient convoqués mercredi au tribunal de grande instance de Lyon. Leur entreprise les accusait de "diffamation", "entrave à la liberté de travail" et "jets de projectile". Ce jeudi, la justice a considéré que la grève pouvait continuer et qu’aucun blocage excessif n’était effectué.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut