Grève TCL station métro A
© Florent Deligia

Grève dans les métros : la desserte du Parc OL sera privilégiée

Depuis une semaine, les régulateurs métro sont en grève, ce qui entraîne une interruption du trafic après 23h/23h30. Interrogé par Lyon Capitale, Keolis a expliqué que si la grève continue, la desserte du Parc OL sera privilégiée.

Faut-il s'attendre à une interruption du trafic des métros A, B, C et D le matin à Lyon, pour permettre aux supporters de se rendre facilement au Parc OL le soir ? Si le mouvement de grève des régulateurs métro continue, c'est bien ce qu'il risque de se passer.

Depuis le vendredi 3 juin, les salariés protestent contre un nouveau règlement de sécurité exploitation (lire ici). La CGT estime qu’“une dégradation de la sécurité ferroviaire et des conditions de travail sans précédent se profile. Les régulateurs ne pourront plus assurer les tâches de sécurité, les usagers et le personnel vont en subir inévitablement les conséquences, avec des pannes qui vont se prolonger et multiplier les retards". Un préavis de grève illimitée a été déposé et concerne trois créneaux : 7h à 8h30, 17h30 à 19h et à partir de 23h. Jusqu'à présent, c'est le dernier créneau qui a surtout été touché.

“Hors de question que la desserte pour les matchs ne soit pas assurée”

Avec l'Euro 2016 et la desserte du Parc OL, les choses pourraient changer. Interrogé par Lyon Capitale, Pascal Jacquesson, directeur général de Keolis Lyon, a confirmé que le transport des spectateurs vers le Parc OL sera en effet privilégié : "Il est hors de question que la desserte pour les matchs ne soit pas assurée."

Les navettes vers le Parc OL débuteront 3h30 avant le début des matchs et 2h après le coup de sifflet final, ce qui va pousser Keolis à assurer le trafic sur le créneau 17h30/19h et après 23h (les matchs sont à 15h, 18h ou 21h). Par conséquent, toujours dans l'hypothèse que le mouvement continue durant l'Euro 2016, le métro ne devrait pas circuler entre 7h30 et 8h30 les jours de match (sauf le dimanche 26 juin où le match est à 15h).

“Keolis veut perdurer dans la grève”

Contactée par Lyon Capitale, une source à la CGT proche du dossier émet des doutes sur la position de Keolis : "Ils vont quand même avoir des difficultés pour maintenir le service et la desserte vers le stade durant l'Euro. M. Jacquesson s'est peut-être un peu avancé." Cette même source regrette cette décision : "On pensait qu'ils allaient revenir sur le nouveau règlement de sécurité exploitation. Là, ça veut dire qu'il veut perdurer dans la grève. Au lieu de maintenir le service pour amener les gens au boulot, ils maintiennent pour amener les gens au stade..."

Pour l'instant, le dossier piétine : "On en est à 17 heures de pseudo-négociation, ils reviennent toujours au même point. Keolis veut des régulateurs low cost, moins formés que les actuels. On ne demande rien de plus, juste le maintien de la formation des régulateurs pour garantir la sécurité dans les métros."

Le premier match de l'Euro à Lyon est programmé le 13 juin à 21h. Si la situation ne s'arrange pas, il n'y aura donc pas de métro lundi matin entre 7h et 8h30.

1 commentaire
  1. Marine - 9 juin 2016

    Donc si je comprend bien, le stade est plus important que le salarié qui doit rentrer chez lui en sortant du boulot après 23H30. Honte, franchement j'ai honte de lire de telles absurdités. Ce monde part en vrille !!! On marche sur la tête !!!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut