Emmanuel Macron et Gérard Collomb, à Lyon, en 2016 – à l’arrière-plan, David Kimelfeld © Tim Douet
Emmanuel Macron et Gérard Collomb, à Lyon, en 2016 – à l’arrière-plan, David Kimelfeld © Tim Douet

Gilets jaunes : Gérard Collomb lance "je l'avais dit..."

Présent à Valence pour le déplacement d'Emmanuel Macron, le maire de Lyon Gérard Collomb est revenu sur ce qui se déroule actuellement en France avec les Gilets jaunes.

Gérard Collomb est présent ce jeudi à Valence, tout comme Laurent Wauquiez, à l'occasion du déplacement d'Emmanuel Macron. Interrogé sur ce qui se déroule actuellement en France, Gérard Collomb a lancé : "Je l'avais dit, la société française est marquée par beaucoup de fractures, fractures entre la ville et la campagne, fracture à l'intérieur des villes, c'est tout cela qu'il faut d'urgence traiter".

Le maire de Lyon a poursuivi : "On a un certain nombre de difficultés qui se sont accumulées depuis des années et des années et qui tout d'un coup éclatent comme on voit bien dans un certain nombre de pays européens où il y a une espèce de montée des revendications de manière un peu sauvage. Comme j'avais alerté sur un certain nombre de situations avant de partir, on voit que je n’avais pas totalement tort". Un journaliste a alors demandé à Gérard Collomb s'il trouvait qu'Emmanuel Macron avait toujours des problèmes d'hybris, "de moins en moins" a rétorqué le maire de Lyon en souriant.

à lire également
Alexandre Vincendet, dans son bureau à la mairie de Rillieux-la-Pape, en 2015 © Tim Douet
Le maire de Rillieux-la-Pape ne s’est pas encore déclaré candidat à l’investiture des Républicains pour la présidence de la métropole en 2020, mais il mène déjà une campagne interne. Alexandre Vincendet veut jouer Lyon contre le reste de l’agglomération et le renouveau face à un système à bout de souffle. Catalogué sur une ligne droitière, le président de la fédération LR du Rhône fait de Rillieux son laboratoire d’une politique qu’il veut plus pragmatique qu’idéologique. Entretien.
3 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 24 janvier 2019

    ".............la société française est marquée par beaucoup de fractures, fractures entre la ville et la campagne, fracture à l'intérieur des villes, c'est tout cela qu'il faut d'urgence traiter........."
    .
    dit l'homme qui est au pouvoir depuis 18 ans, et qui a créé la "métropole de Lyon" pour drainer l'activité économique et les institutions sur la grande ville, au dépend des villages autour,
    qui a monopolisé le pouvoir jusqu'à l'over dose par souci de "synergie"...
    .
    "..........Comme j'avais alerté sur un certain nombre de situations avant de partir, on voit que je n’avais pas totalement tort............"
    .
    En étant à la tête des renseignements généraux, il savait que ça allait "exploser" mais comme il ne savait pas quoi faire pour l'empêcher, il a fui.
    Et il retourne ça comme si "il est plus intelligent que les autres"....
    Il est fort le gars... Et personne en face pour dénoncer ses pratiques à tous les citoyens...

  2. Galapiat - 24 janvier 2019

    la fracture la plus importante est surtout dans le crane de certains.

    1. Abolition_de_la_monnaie - 24 janvier 2019

      Encore un bien bel argument de votre part.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut