Trottinette © Tim Douet

Faire de la trottinette dans le métro de Lyon ça peut coûter cher

Les utilisateurs de trottinette se multiplient dans les rues de Lyon, mais aussi dans les métros du réseau TCL. Une pratique qui est interdite et passible d'une forte amende.

Lundi nous relations l'interruption de la ligne D entraînée par la chute d'un utilisateur de trottinette (lire ici). Il n'est pas rare de croiser certains usagers TCL jugés sur une de ces trottinettes, qu'il s'agisse d'un modèle personnel ou en location. Cette pratique est néanmoins interdite par le règlement du réseau.

En effet selon ce dernier : "Il est interdit de monter ou de descendre, de circuler en rollers, de circuler de façon non autorisée sur des engins motorisés ou non (trottinette, planches et patins à roulettes ou équivalents, gyropodes ou engins de même nature), à l’exception des moyens de déplacement des personnes à mobilité réduite, et de pratiquer tous jeux dans les voitures, dans les enceintes du réseau ferré (métro, funiculaire et tramway), sur le site des gares routières et sur toute emprise privative du réseau TCL".

Par ailleurs, "hormis les modèles destinés aux très jeunes enfants, les trottinettes doivent obligatoirement être pliables et pliées".

Le non-respect de ces règles est passible d'une amende forfaitaire de 150 euros si elle est réglée directement au contrôleur, 170 euros sous sept jours, ou 200 euros entre 7 jours et deux mois après la date du procès-verbal. Cette mesure a été mise en place "pour la sécurité des voyageurs, mais aussi sécurité des utilisateurs de trottinettes". Une chute sur les 750 volts du métro, ça ne pardonne pas.

à lire également

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut