Explosion à Lyon (photo Antoine Merlet)

Explosion à Lyon : un profil ADN isolé, du TATP retrouvé

La police scientifique, qui dispose d'un laboratoire dans la proche périphérie lyonnaise, à Ecully, a pu isoler un profil ADN, dans le cadre de l'enquête sur l'explosion d'un colis piégé rue Victor Hugo, hier. Profil qui va être croisé avec ceux enregistrés dans le Fichier national des empreintes génétiques (Fnaeg).

L'enquête progresse. Les dizaines de techniciens de la police technique et scientifique et d'enquêteurs à pied d'oeuvre pour retrouver le principal suspect après l'explosion d'un colis piégé (lire ici), rue Victor Hugo, ce vendredi soir, ont trouvé deux éléments qui pourraient s'avérer centraux. Le laboratoire d'Ecully des experts de la police a permis d'isoler une trace ADN, selon plusieurs de nos confrères. Une trace laissée sur le sac qui contenait la bombe. Il va désormais falloir que ce profil soit "passé" au Fichier national des empreintes génétiques (Fnaeg). Si une concordance, un "match", ressort, cela permettrait d'établir une identité qui pourrait être celle du suspect, ce qui constituerait une grande avancée pour les investigations.

Mise à jour dimanche 9h30 : Le profil ADN est inconnu, il n'a pas "matché" avec la base de données du Fnaeg (lire ici)

Système de déclenchement sophistiqué

L'autre élément nouveau, c'est la présence d'une infime quantité TATP, cet explosif maison, trouvée sur les lieux de l'explosion, comme l'indique BFM-TV. Un explosif particulièrement instable, surnommé "la mère de Satan" par les djihadistes, qui l'ont utilisé à plusieurs reprises ces dernières années. Cette poudre blanche avait aussi été retrouvée chez différents groupe radicaux, dont des membres de l'ultra-droite projetant des attaques.

Toute conclusion quant aux motivations du suspect serait donc hâtive. Et pour cause, des tutoriels en ligne présentent des recettes pour fabriquer des explosifs à partir du TATP. Artisanal l'engin explosif était néanmoins équipé d'un système de déclenchement à distance, par téléphone portable, assez sophistiqué. Aucune revendication n'a été avancée à cette heure (lire ici).

Explosion à Lyon  : comment s'organise la traque du suspect  ?

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut