Enlèvement de deux membres de Triangle, ONG lyonnaise

Toujours aucune nouvelle des deux travailleurs humanitaires de l'ONG lyonnaise Triangle Génération Humanitaire. Enlevés dimanche dans la soirée par une vingtaine d'hommes armés, ils ne sont plus joignables.

Lundi 23 novembre, Christian Lombard, directeur de Triangle, l'ONG humanitaire, déclarait que deux des travailleurs humanitaires basés en Centrafrique avaient été enlevés la veille aux alentours de 23 heures à Birao au nord-est de la République centrafricaine (RCA), non loin de la frontière avec le Soudan. Cette ville et la région dans laquelle elle se situe sont réputées pour leur isolement et leur instabilité. Cependant, l'ONG y est présente depuis 2007.

Joint par téléphone, Christian Lombard ne cache pas son inquiétude. Depuis l'enlèvement, il est sans nouvelles de ses deux agents. Toutefois, il précise qu' il ne veut faire aucun commentaire "pour ne pas compromettre la sécurité des otages." Le ministère des Affaires Etrangères a appelé lundi à une "libération inconditionnelle et immédiate" des deux personnes kidnappées. Qui les a enlevés ? "Une vingtaine d'hommes armés", a affirmé lundi le vice-consul de Centrafrique au Darfour. Mais s'agit-il d'un groupe de rebelles, de simples bandits ? Les membres de Triangle sont-ils encore en vie ? Autant de questions qui restent aujourd'hui encore en suspens.

Triangle génération humanitaire est basée à Lyon, dans le neuvième arrondissement. L'ONG existe depuis 1994 et est active dans une vingtaine de pays. En Centrafrique, elle emploie 11 expatriés et 80 locaux. Ses objectifs sur place concernent majoritairement l'accès à l'éducation, la revalorisation du tissu social et l'approvisionnement en eau potable.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut