marche contre la pauvreté
© Laurent Benoit

En marche contre la pauvreté

Le « collectif pour la dignité et contre la pauvreté » s'est rendu à Lyon à l'occasion des rencontres politico-philosophiques « Dialogues en Humanité », qui se tenaient ce week-end au Parc de la Tête d'Or. Après un an d'existence dans les départements, c'était l'occasion pour eux de se donner une meilleure visibilité dans la région.

Regroupant une soixantaine de personnes issues de l'Ardèche, de l'Isère, du Rhône et de la Savoie, le collectif pour la dignité a organisé une marche pacifiste partant de leurs départements respectifs vendredi, et convergeant à Lyon dès le lendemain. Le collectif se compose de militants associatifs d'ATD Quart Monde, de Secours Catholique ou de la FCPE, mais aussi de SDF et de personnes démunies. Le tout animé par une volonté pacifiste inspirée librement de Gandhi.

Les collectifs départementaux sont arrivés samedi avec différentes avancées. En Isère, un projet d'échelonnement du versement des allocations est en cours avec la CAF, dans la Drôme, c'est sur la généralisation des transports en communs à 1€ que le collectif travaille avec les collectivités et dans le Rhône rien n'a abouti.

Mais c'est surtout au niveau de Rhône-Alpes que les avancées peinent à arriver. Même si un Livre Blanc (voir ci-dessous) récapitule toutes les revendications du collectif, rien de concret ne s'est fait avec les collectivités régionales. En témoigne le passage de la marche devant l'hôtel de ville, où aucun rendez-vous n'a été pris, aucune discussion n'a donc eu lieu.

Le collectif profite donc de la tenue des Dialogues en Humanité ce week-end au parc de la Tête d'Or pour gagner en notoriété et espérer faire entendre sa voix. Lors de cette rencontre philosophique et politique entre les Lyonnais, le collectif a réussi à rassembler plus d'une centaine de passants.

Le livre blanc

Le collectif a deux types de projets : des propositions que les militants peuvent mettre eux-même en œuvre, et des revendications adressées aux services publics pour qu'ils les étudient. L'entreprise est encore jeune, elle a toutefois déjà dressé un « livre blanc » listant ces propositions et revendications dans différents domaines (logement, alimentation, soin, éducation...). On y trouve de tout, depuis une imposition de 30 % des logements à loyers modérés lors de l'attribution des permis de construire, à l'élargissement du permis à 1€ pour les apprentis et les jeunes adultes en recherche d'emploi, en passant par la facilitation de l'accès aux terres pour les jeunes paysans pour une agriculture de proximité.

Le livre blanc est disponible en format Adobe PDF sur http://www.contrelapauvrete.fr/public/LivreBlanc.pdf/

à lire également
Les agriculteurs confrontés à des difficultés économiques, sociales et techniques peuvent monter un dossier pour qu'un expert vienne réaliser un audit de leur exploitation et qu'ils puissent bénéficier d'un accompagnement personnalisé. Dans le Rhône, les candidatures doivent être envoyées avant le 14 septembre. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut