Emmanuel Macron
© PATRICK KOVARIK / AFP

Emmanuel Macron en visite dans la région ce vendredi, au sujet de l'autisme

Pour la Journée internationale de sensibilisation à l’autisme, le chef de l’état doit visiter le Pôle trouble du spectre de l’autisme situé à Saint-Egrève, en Isère, ce vendredi 2 avril.

L’Élysée a annoncé mercredi que le président de la République devait se rendre au Pôle trouble du spectre de l’autisme de Saint-Égrève, près de Grenoble, dans la matinée de ce vendredi, Journée internationale de sensibilisation à l’autisme. Il sera accompagné par Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées et de Claire Compagnon, déléguée interministérielle en charge de la "stratégie nationale autisme au sein des troubles du neurodéveloppement". L’établissement, qui dépend du Centre-Hospitalier-Alpes-Isère, accueille environ 350 patients par an, de tout âge.

Emmanuel Macron doit visiter l’unité de jour et l’unité de soins précoce pour enfants où il rencontrera les familles. Le président échangera également avec les professionnels de santé sur la mise en œuvre de la stratégie Autisme lancée il y a trois ans. Parmi les nouveautés de cette stratégie, la mise en œuvre de 63 Plateforme de repérage, diagnostic et interventions précoces. Le centre de Saint-Égrève a été l’une des premières à être mise en place en France. Selon la Délégation interministérielle à l’autisme, les plateformes auraient permis de repérer des troubles du neurodéveloppement de façon précoce chez un peu moins de 7 000 enfants.

À Lyon, le palais de Justice va être illuminé de bleu ce vendredi, couleur symbole de l’autisme, de 20h30 à minuit, pour la Journée internationale de sensibilisation.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut