Logo e l’EM Lyon © DR

EM Lyon : Tawhid Chtioui s’en va, un président par intérim nommé

Après moins d'un an à la tête de l'école de commerce basée à Écully, Tawhid Chtioui vient de quitter l’EM Lyon “d'un commun accord”. Tugrul Atamer le remplace “jusqu’à la nomination prochaine d’un nouveau président du directoire”.

L'EM Lyon a officiellement annoncé le départ de Tawhid Chtioui, président du directoire depuis le 1er avril 2019. Avant une prochaine annonce de nomination, “le directoire, instance collégiale de direction de l’école, sera donc composé de Tugrul Atamer, Président du directoire, Fabienne Autier, Doyenne de la Faculté, et Fabien Guimtrandy en tant que Directeur des Ressources Groupe, à compter du 8 janvier prochain.

Tugrul Atamer a pour mission d’assurer la période de transition jusqu’à la nomination prochaine d’un nouveau Président du Directoire”, a précisé l'école. Il était jusqu’alors membre du directoire de l’école et membre de la direction générale de l’école depuis 2002 et doyen de la faculté de 2002 à 2012.

Nous tenons à remercier Tawhid Chtioui pour son leadership et son dévouement pour EM Lyon, ses équipes, ses étudiants et ses alumni depuis sa prise de fonction. Tawhid Chtioui a su soutenir avec vigueur l’attractivité de l’école en confortant la qualité et l’excellence de ses formations et de sa recherche et avant cela en développant avec rigueur ses activités au Maroc et Afrique. Au nom du Conseil de Surveillance et des équipes d’emlyon, nous tenons à lui adresser nos meilleurs vœux de réussite dans ses nouveaux projets”, a déclaré l'école. 

Selon La Tribune, les relations étaient tendues entre Tawid Chtioui et le duo composés de Bernard Belletante et Bruno Bonnell. Les deux hommes, respectivement directeur et président du conseil de surveillance il y a encore tout juste un an avaient définitivement quitté l'EM Lyon au cours de l'automne.

Au-delà de ce conflit “managérial” au sein de la direction, le quotidien économique évoque aussi la difficile transformation du capital de l'établissement scolaire depuis l'arrivée du fonds de pension Qualium Investissement qui a levé 100 millions d'euros.

à lire également
Alors que le Rhône et Auvergne-Rhône-Alpes sont classés en vert pour la deuxième phase du déconfinement, le bilan de ce 28 mai peut être considéré comme encourageant. On compte seulement 14 nouvelles hospitalisations en région. 
Faire défiler vers le haut