Ehrmann : le classement du magazine Challenges est faux

En 2007, sa fortune est évaluée à environ 100 millions d'euros. En 2008, il pointe à la 389e place, avec près de 79 millions d'euros, soit une baisse de 22 %. En vérité, Ehrmann n'aurait jamais dû figurer dans ce classement. Sa fortune professionnelle* aurait dû être évaluée pour 2008 à 34 millions d'euros et à 46 millions d'euros pour 2007. Le dernier du classement possède une fortune évaluée à 59 millions d'euros. Pourquoi cette erreur ?

Patron d'Editorial et Régie, la société " sous-traitante " qui réalise le classement pour Challenges, Stéphane Demazure explique que l'estimation de la fortune d'Ehrmann a été réalisée à partir des 60 % que détient Groupe Serveur dans Artprice, soit une estimation de près de 39 millions d'euros. " Il faut y ajouter les 40 millions que Thierry Ehrmann possède dans Groupe Serveur ". Mais en réalité il y a un double comptage ! Groupe Serveur étant la holding d'Artprice, seuls les comptes de Groupe Serveur doivent être pris en considération, les comptes d'Artprice étant déjà intégrés. Que les comptes de la filiale ne soient pas additionnés aux comptes de la holding, c'est le minimum qu'on puisse attendre d'un journal économique. " L'erreur ", qui aurait été reproduite plusieurs années de suite, est d'autant plus surprenante que Stéphane Demazure connaît bien Thierry Ehrmann et ses activités.
Créateur du site De source sûre qui a fusionné avec Bakchich.info, Stéphane Demazure a été en affaire avec le patron de Groupe Serveur. Jusqu'en 2005, Ehrmann et Groupe Serveur possédaient en effet 20 % d'Editorial et Régie qui s'appelait à l'époque Conception éditoriale. " Nous envoyons 1500 questionnaires chaque année pour réaliser le classement. Il est possible qu'il y ait quelques erreurs. Les rapports entre Ehrmann et moi n'ont rien à voir !" assure cependant Stéphane Demazure.
*La méthodologie du classement ne prend en compte que la fortune professionnelle.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut