(Photo by PASCAL GUYOT / AFP)

Drôme : une conseillère Pôle Emploi tuée par balle à Valence

Un homme a tué par balle ce jeudi matin une conseillère Pole emploi dans la Drôme avant de blesser gravement une autre femme dans une entreprise située en Ardèche.

Ce jeudi matin, un homme armé a tué par balle une conseillère Pôle Emploi à Valence, avant de se rendre dans une entreprise en Ardèche où il a tué une autre femme, écrit l'AFP confirmant une information du Dauphiné Libéré. 

Le suspect a pris la fuite en voiture en empruntant à contresens un pont en direction de Valence. Son véhicule a alors percuté une voiture de police qui tentait de l'intercepter. “Le drame survenu à Valence endeuille le pays tout entier. Aux familles et aux proches des victimes, j'adresse mon soutien et les assure de la solidarité de la Nation. Mes pensées accompagnent les personnels de Pôle emploi dans la Drôme dont je partage l'émotion et la tristesse”, a écrit le Premier ministre Jean Castex sur son compte Twitter.

On ne connaît pas à ce stade les motivations du suspect. 

9 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 28 Jan 21 à 12 h 19

    Encore un drame où l'exclusion économique semble la motivation. Mais aura-t-on des explications précises et fouillées un jour ?

    1. Limas69 - jeu 28 Jan 21 à 14 h 10

      Exclusion économique ou défaut de compétences ? La presse relate des faits, pour en savoir plus, se livrer au voyeurisme, il faut arpenter les tribunaux si cela vous intéresse tant.

      1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 28 Jan 21 à 14 h 31

        Voyeurisme ? De savoir qu'est-ce qui a mené à ce geste affreux afin à l'avenir que ces gestes d'où qu'ils viennent ne se reproduisent pas ? Vous avez une drôle de manière d'aborder les choses...
        Lorsque la presse relate des faits divers rapides sans explication de causes à effets c'est parce que ça coûte plus cher d'avoir des journalistes qui passent du temps dessus pour creuser.
        Mais la manipulation par les émotions, ça suffit.

        1. Limas69 - jeu 28 Jan 21 à 16 h 54

          Alors plutôt que d'envahir les commentaires de votre ritournelle anti monnaie, creusez les cause de ce fait divers abominable et expliquez nous en détail pourquoi et comment cet homme en est arrivé à pareille atrocité ! La grande majorité des gens ne s'affrontent pas, ne se droguent pas, ne s'écharpent pas ... tout simplement parce que leurs parents les ont éduqués.

          1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 28 Jan 21 à 18 h 12

            Avec ou sans votre éducation parentale (comme si toutes les éducations parentales se valaient...), lorsqu'un humain est poussé à bout et seul (en raisonnements en vase clos), ce genre d'événement arrive rapidement. Pour les détails, comme je l'ai dis précédemment, ce serait bien d'en savoir plus, non par voyeurisme comme vous l'étiquetiez, mais pour que ces situations disparaissent intelligemment).

  2. JANUS - jeu 28 Jan 21 à 14 h 16

    Le chômeur meurtrier a du manqué de quelques cours de psychologie dans son enfance !

    1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 28 Jan 21 à 14 h 33

      Pour vous la violence et sa mécanique sont "de génération spontanée"... et ne doivent apparemment pas être comprises pour être freinées/stoppées. Auriez vous un intérêt politique à soutenir la violence ?

      1. JANUS - jeu 28 Jan 21 à 19 h 25

        Eviter d'attribuer des opinions qui sont les vôtres . Auriez vous un intérêt politique à soutenir une quelconque tendance politique ? D'autres l'ont bien compris. "On sait pourquoi" sic.

  3. pierrette - sam 30 Jan 21 à 11 h 13

    c'est un drame terrible ! plus généralement, la violence physique ou verbale des usagers constitue un risque important et croissant; Les services sociaux n'échappent pas à la tendance lourde des comportements violents : les agressions des usagers, verbales, voire physiques, mortelles dans ce malheur, sont régulières et répétées : https://www.officiel-prevention.com/dossier/formation/fiches-metier/la-prevention-des-risques-professionnels-des-travailleurs-sociaux

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut