lait

Dons de lait maternel via Facebook : l'Afssaps affolée

Le 29 avril dernier, l'Afssaps* publie sur son site internet une mise en garde : un réseau mondial de partage de lait maternel circule sur Facebook. Une initiative qui inquiète les professionnels de santé.

En France, les lactariums sont les centres qui assurent la collecte, le traitement et la distribution du lait dans les services de maternité. Selon le code de santé publique, ce sont les seules structures habilitées à distribuer le lait maternel. Actuellement, seuls les nouveaux-nés prématurés ou malades peuvent en bénéficier. En février dernier, une jeune maman décide donc de créer un réseau mondial de partage de lait maternel via Facebook intitulé Human Milk For Human Babies (HM4HB). Les mères peuvent désormais d’un simple clic, se procurer ou fournir du lait maternel sans passer par les lactariums. Une initiative qui inquiète les professionnels de santé.

Les professionnels de santé tirent la sonnette d’alarme.

Dans un communiqué diffusé le 29 avril dernier, l'Afssaps pointe du doigt l’absence de contrôle microbiologique et sérologique et les risques d’infection liés aux conditions de transport et de conservation du lait. “Dans ces établissements, des tests similaires à ceux des banques de sang sont réalisés“, précise Marc Stoltz, directeur de l’inspection des établissements au sein de l'Afssaps.

Le Professeur Jean-Charles Picaud,chef de service de néonatologie à l’hôpital de la Croix-Rousse et président de l’association des lactariums de France s'inquiète des risques d’infection que peut entraîner cette pratique.“La transmission du VIH via le lait maternel a été démontrée par plusieurs études.“ Pour lui, “certaines personnes favorisent leur intérêt et pas celui de l’enfant ! Emma Kwasnica, créatrice du réseau HM4HB, se défend : “sur le site, on informe sur les précautions à prendre, comme des analyses de sang et les méthodes de stérilisation du lait à domicile par exemple. On permet aux femmes de faire un choix éclairé.

Une alternative possible pour les mères ?

L’histoire du réseau HM4HB débute il y a quelques années lorsqu’une jeune mère américaine vivant en France, Emma Kwasnica, lance une page Facebook dédiée à l’allaitement. Le site sera supprimé à cause de photos jugées choquantes. Malgré tout, des mamans du monde entier la contactent pour lui faire part de leur besoin de lait maternel. “ Dans les lactariums, on aide les prématurés et les bébés malades mais pas les autres, et il existe des pays où il y a très peu de lactariums “, précise-t-elle. En février dernier, elle crée un réseau mondial de partage de lait maternel via Facebook. Son bébé à elle s'appelle Human Milk For Human Babies.

Merry, jeune mère de trois enfants, découvre le réseau HM4HB via un site consacré à l’accouchement sans douleur. En consultant le forum de discussion, elle apprend qu’une maman habitant sa région a besoin de lait maternel. Les deux femmes entrent en contact par messages privés.“Son bébé souffrait d’une déformation qui l’empêchait de téter et elle essayait d’allaiter à tous prix. Son histoire m’a touché“, confie-t-elle. Sur les risques encourus par la pratique, Merry reconnaît “qu’il n’y a pas d’encadrement, mais il faut que la confiance s’installe entre les mamans. Tout doit se faire dans la transparence“.

Tous s'accordent cependant sur les bénéfices du lait maternel pour l’enfant et la mère. “Le lait maternel contient des anticorps transmis directement à l’enfant. Des études montrent que l’allaitement réduit aussi les risques de cancer du sein et des ovaires“explique le Professeur Jean-Charles Picaud.

Même si le partage de lait maternel via le réseau HM4HB est pour l’instant peu pratiqué en France, l'Afssaps n’exclut pas la possibilité d’engager des poursuites en cas de contamination d’un bébé par du lait infecté.

Afssaps* : Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé

Informations utiles

Afssaps : www.afssaps.fr/

CERDAM (Centre Ressource Documentaire pour l’Allaitement Maternel) : http://cerdam.org/

HM4HB (Human Milk For Human Babies) : www.hm4hb.net/

Leche League France : www.lllfrance.org

Galactée (Groupe Allaitement Lyonnais Accueil Conseil Témoignage Ecoute Entraide) : http://www.galactee.org

CoFAM (Coordination Française pour l'Allaitement Maternel) :http://coordination-allaitement.org/

Références bibliographiques :
Jean H Humprey et al. Mother to child transmission of HIV among Zimbabwean women
who seroconverted postnatally : prospective cohort study. BMJ 2010;341:c6580.
Van de Perre et al. Postnatal transmission of human immunodeficiency virus type
1 from mother to infant. A prospective cohort of study in Kigali, Rwanda. N
Engl/J Med 1991;325 : 593-8.

à lire également
Illustration maternité © Frederick Florin / AFP
Le scandale des “bébés sans bras” a mis en évidence des défaillances et traduit des dysfonctionnements dans le dispositif de sécurité sanitaire français, considéré comme l’un des plus performants au monde. Pour Lyon Capitale, plusieurs médecins épidémiologistes, toxicologues, neurologues et députés, dont deux anciennes ministres de l’Environnement, en dressent un constat inquiétant.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut