BernardDEVERT 12 Guillaume Atger

"Difficile de dire Joyeux Noël" pour le père Devert

"Difficile de dire Joyeux Noël quand des familles n'ont pas de toit. Cette exigence vitale bafouée, alors que célèbre-t-on, si la Nativité n'est pas cette invitation à saisir que nous sommes appelés à naître à une plus grande humanité.
Difficile de dire Joyeux Noël quand des enfants sont à la rue ou vivent dans des abris les condamnant à des stigmatisations qui blessent leur aujourd'hui et détruisent leur avenir.
Ces situations indignes sont pourtant celles que collectivement nous consentons pour nous habituer à des statistiques qui disent la pauvreté et la précarité mais voilent la détresse des visages. Il y aurait bien un seul enfant qui serait dans une telle situation, ne point l'accueillir, c'est être plus déshumanisés que nous le pensons.
Taisez-vous disent certains, ne venez pas gâcher la fête ! Impossible de se taire si nous ne voulons pas faire de Noël une parodie ruinant l'espérance.
Le livre de l'Humanité nous rappelle qu’il n’y avait pas de place. L’auteur de la vie la trouve avec tous ceux qui suscitent la fraternité dans cette conviction que nous sommes tous égaux. Dieu ne s’est-il pas fait l’égal de l’homme : c’est Noël.

Si à Noël l'individu avec ses jugements, ses patiences quant à l'insupportable et ses illusions de l'immédiateté s'éloignait pour faire place à la personne. Magnifique alors cette heure d'enfantement, éloge de la fragilité qui, ô surprise, donne l'audace de quitter l'espace clos que fabrique notre vision des choses.
Ces enfants que notre société maltraitent, ne pourraient-ils pas être le signe d'une étoile pour nous mettre en route vers une terre habitable. Cette promesse a sa part de joie et de gravité".

Tribune Libre du Père Devert, président fondateur d'Habitat et Humanisme, entreprise à caractère social qui vise à loger les plus démunis au coeur de la société.

http://www.habitat-humanisme.org/

3 commentaires
  1. objecteurdecroissance - mar 24 Déc 13 à 10 h 24

    Pour qu'il y ait des riches, il faut qu'il y ait des pauvres, et inversement. C'est mathématique. Alors tant qu'on est dans un système de fric, vouloir que chacun ne manque de rien est une sorte d'escroquerie intellectuelle ! Il est temps de passer à un autre système, un système d'avenir et non du passé.

  2. la realité en face - mar 24 Déc 13 à 13 h 38

    Joyeux Noël, Père Devert! Et que Dieu vous bénisse. S'il fallait attendre que tous le monde ait un toit pour dire Joyeux Noël! alors on pourrait attendre longtemps! A Noël, 'Dieu s'est fait homme pour que l'Homme devienne Dieu', Voilà la merveilleuse Nouvelle pour les riches et les pauvres, les bons et les méchants, les généreux et les égoïstes! Jésus est venu nous sauver, nous pauvres pécheurs! Réjouissons-nous, car nous sommes, ni des singes, ni des poussières d'étoiles, mais des Fils de Dieu!

  3. Nume - mer 25 Déc 13 à 19 h 44

    Une honte de lire cette déclaration quand nous savons que l'association 'habitat et humanisme' a mis a la rue plus de 80 personnes dont bébé, enfant, étudiant....avec le concours du CCAS de la ville de Lyon. Les plus de 80 personnes vivant dans un immeuble du 7iem depuis septembre 2012. Cet immeuble appartient au CCAS de la ville de Lyon. Il etais vide et inutilisée depuis plusieurs année donc un groupe de personne on décide de le réquisitionner. Ce squat ouvert sur le quartier a été un refuge pour enormement de personne a la rue a l'approche de l'hiver. Ce bâtiment a vocassion a devenir des logement social via un bail entre le CCAS et 'Habitat et humanisme'. les habitants avais pourtant pris les devant avec le propriétaire pour avoir un arrangement o moins jusqu'au debut de travaux, mais rien. 19 septembre 2013, juste une semaine avant les 1 ans du squatt, les habitants ont été virer comme des chiens a 6 h du matin par le GIPN...Combiens coûte ce genre d'intervention....Depuis ce bâtiment est vide, aucune demande de permi de construire a été déposer a ce jour..... Alors M Devert.... Vous en penser quoi de cette situation. A cause de vous des gents dorment a la rue cet hivers et qu'un immeuble est vide sans projet déposer réel.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut