Hopital
© Maxppp

Deux petites filles siamoises vont être séparées à Lyon

Deux petites filles siamoises, âgées d'un an, vont être séparées à Lyon début novembre.

Le 6 novembre 2018, Bissie Merveille et Eyenga Merveille naissent à Ayos, dans le centre du Cameroun. Elles sont siamoises reliées à l'abdomen. Rejetée par le père des enfants et une partie de sa famille, leur mère est obligée de quitter la ville pour se rendre à Yaoundé, à l'Hôpital Gynéco-Obstétrique Pédiatrique.

En mission dans le même hôpital, le professeur Pierre-Yves Mure, chef de service adjoint en chirurgie pédiatrique à l'hôpital Femme Mère Enfant des Hospices Civils de Lyon, est interpellé par un confrère camerounais sur le cas des jumelles. Il va contacter l'association la Chaîne de l'espoir pour monter une opération à Lyon visant à séparer les jeunes sœurs.

Grâce à cette collaboration, les siamoises arriveront à Lyon le 1er novembre pour être séparées lors d'une opération prévue le 7 novembre. Deux équipes de chirurgiens seront mobilisées pour réaliser cette opération et procéder à la reconstruction des bébés. Il s'agira d'une première pour l'hôpital Mère Enfant. La Chaîne de l'Espoir, les Hospices Civils de Lyon et l'État camerounais se sont engagés pour prendre en charge financièrement cette opération.

Une fois cette dernière réalisée, les jeunes filles bénéficieront d'un suivi médical pendant quatre à six semaines à Lyon. Elles rentreront ensuite au Cameroun, l'objectif étant qu'elles puissent être suivies "avec les moyens de leur région d'origine".

à lire également
La préfecture a décidé d'abaisser les vitesses maximales autorisées dans la métropole de Lyon mais n'a pas choisi d'instaurer la circulation différenciée pour cause de Fête des lumières et de mouvements sociaux. 
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut